vendredi 20 mars 2015

La visite éclaire à Bumba du Gouverneur intérimaire
 de la province de l’Equateur

          Le Gouverneur intérimaire de la province de l’Equateur, monsieur Sébastien Impeto est venu à Bumba ce lundi 16 mars 2015 vers 14 heures pour une visite éclaire de deux jours.
Le Gouverneur intérimaire de l'Equateur, Mr Sébastien Impeto au stade de Bumba, le 16 mars 2015

          Sa visite s’inscrit dans le cadre de la tournée de sensibilisation qu’il effectue à travers la grande province de l’Equateur qui sera bientôt dépiécée en cinq futures provinces : Equateur, Tshuapa, Nord Ubangi, Sud Ubangi et la Mongala. Etant le dernier gouverneur de la province mère après la mort de feu Daniel Alphonse Koyagialo, Monsieur Impeto aura la lourde tache de veiller sur l’installation des nouvelles provinces à l’Equateur.

          Même au stade Mobutu de Bumba où il s’est adressé à la population peu après son arrivée, le gouverneur intérimaire a réitéré son message qu’il avait déjà envoyé quelques semaines avant aux animateurs des entités déconcentrées, sur le processus de l’installation  des nouvelles structures politiques et administratives à travers tout le pays en général, et la province de l’Equateur en particulier.
Le Gouverneur pendant son message au stade de Bumba

          Le numéro un de la province de l’Equateur a fait savoir à la population que leur district de la Mongala est désormais la province de la Mongala, la cité de Bumba devient une ville de cinq communes et que les autorités qui devraient diriger ces nouvelles structures seront désignés incessamment, et ils travailleront en attendant les élections locales telles que prévues par le calendrier électoral publié récemment par la CENI.
Le Gouverneur avec à sa gauche l'Administrateur du territoire de Bumba

          Pour faciliter lesdits processus de l’installation des nouvelles structures politiques et administratives, certaines structures administratives devraient cesser de fonctionner et disparaître ; c’est ce qui s’est passé depuis le lundi 23 février dernier où le poste de directeurs de province, de commissaires de district, de chefs des cités et des postes d’encadrement administratif ont cessé de fonctionner et les personnels remis à la disposition de la territoriale. 
 
                                                             Antonio        


Aucun commentaire:

Publier un commentaire