mardi 3 mars 2015

Révérend Abbé Richard Malabu, premier prêtre ressortissant du Collège Notre Dame de Bumba

Révérend Abbé Richard Malabu,
premier prêtre ressortissant du Collège Notre Dame de Bumba
Abbé Richard Malabu, Premier Prêtre ressortissant du Collège Notre Dame de Bumba
Professeur au petit Séminaire Saint Charles Boromé de Yaligimba, diocèse de Lolo
          La journée de samedi 14 février 2015 était dédiée au Révérend Abbé Richard Malabu prêtre du diocèse de Lolo et premier prêtre ressortissant du Collège Notre Dame du Fondateur le Révérend Père Carlos Rommel.
          Richard Malabu est un ressortissant du Collège Notre Dame de la deuxième promotion, de l’année 2003. Né à Bumba, le 12 mars 1984, Richard a suivi avec succès les études primaires à l’Ecole Primaire Boyonga de la paroisse Saint Vincent avant de s’inscrire en première année au Collège Notre Dame où il évolua jusqu’à l’obtention  en 2003 du diplôme d’Etat de la section scientifique, option Math – Physique.
          Se sentant appelé par Dieu pour le sacerdoce, il intégra l’année suivante la propédeutique de Lolo pour rejoindre deux ans plus tard, c'est-à-dire en 2006 le grand séminaire de Bamanya de Mbandaka où il s’exerça en philosophie pendant trois ans avant de parachever le parcourt du séminariste avec les études théologiques au Grand Séminaire de Bosogbete de Lisala.    
          Richard Malabu a réussi donc son pari presbytéral en recevant des mains de Son Excellence Monseigneur Ferdinand Maemba Liwoke son ordination sacerdotale le 19 octobre 2014 à 11h 34’ à Mindonga, avec deux autres abbés, Hubert Mondongu et Louison Alamba.
         Bien que tard, Monsieur l’Abbé Richard a eu l’honneur de venir dire sa messe des prémices à la paroisse Notre Dame du Curé doyen le Père Carlos Rommel, auprès de son encadreur spirituel et de ses enseignants tant du primaire que du secondaire.
          La fête en son honneur le samedi 14 février a commencé à 5 heures et demie par une messe matinale archicomble dite par lui-même et concélébrée avec le Père Carlos Rommel, curé de la paroisse Notre Dame de Bumba et l’Abbé Richard Mobulu,  Chancelier de l’Evêque Maemba …. Pendant l’homélie, le jeune prêtre a marqué les esprits par la franchise de ses propos, tant son idée venait droit du cœur.
Pendant la messe du 14 février 2015 à a paroisse Notre Dame de Bumba
          A 16 heures plus tard, une réception en son honneur était organisée au sein du Collège où les enseignants du complexe ont eu à passer un moment de gaieté autour du Père Fondateur le Révérend Père Carlos Rommel et de l’Abbé Richard.
Abbé Richard en compagnie de quelques anciens collégiens

          Quatre discours étaient programmés à l’ordre du jour. Le représentant des collégiens lauréats aux examens d’Etat de l’édition 2014 était le premier à prendre la parole sous la modération volubile de monsieur Iluku Gabriel le directeur de discipline du Collège Notre Dame, un autre ressortissant du même établissement scolaire, issu de la deuxième promotion de la section littéraire, en 2004, une année après l’Abbé Richard. Monsieur Aundu, qui est aussi aspirant de la congrégation des scheutistes, a remercié au nom de tous ses collègues lauréats du Collège Notre Dame aux examens d’Etat, tous ceux de loin ou de près ont contribué à leur réussite.
Le speech du Préfet des Etudes, monsieur Espérant Alobe

          Monsieur Alobe Espérant était le deuxième intervenant. Il a brièvement brossé l’historique du Collège Notre Dame tout en étalant les différents niveaux d’études atteints par les divers ressortissants du collège Notre Dame, entre autres les médecins, les licenciés, les ingénieurs, les gradués…, sans compter beaucoup d’autres qui sont actuellement en train d’achever leurs études … Parmi tous ceux lauréats, un seul est jusque-là devenu prêtre, il s’agit de Monsieur Richard Malabu !, ancien collégien de la deuxième promotion sortie en 2003, de la section scientifique, option Mathématiques – Physique.
La fête au Collège Notre Dame

          Le préfet a terminé son discours en épinglant le bilan des réussites scolaires des finalistes aux examens d’Etat depuis l’année scolaire 2002 – 2003 jusqu’aujourd’hui. Le Collège Notre Dame a donc présenté 13 promotions au total pour les deux sections jumelées. En tout et pour tout, 330 candidats se sont présentés aux examens d’Etat avec 329 réussites contre un seul échec, soit 99,6 % de réussites. L’unique échec de la malheureuse candidate Kana Miriel  est dû au non respect de consignes protocolaires concernant le remplissage des grilles électroniques.

          Ensuite, Monsieur l’Abbé Richard Malabu a pris la parole comme troisième  intervenant. Son mot de circonstance, plein de remerciements pour ses anciens encadreurs et enseignants tant du primaire que du secondaire, mais aussi plein de mots d’encouragement pour ses cadets encore aux bancs de l’école, a une fois de plus marqué les esprits. Il a en outre fustigé les pratiques éhontées de certains collégiens qui s’enlisent dans la méconduite, la tricherie, la fraude, etc. 
Le speech de l'Abbé Richard
Celui du Père Carlos
  
          Le Père Carlos a terminé la série des discours en félicitant d’abord les élèves de la 6e de l’école primaire Notre Dame 2, dirigée par la directrice Gbey, dont un élève a brillamment réussi au test de dictée organisée par l’EPSP, lequel test a réussi à sélectionner 4 élèves meilleurs à Bumba, ayant obtenue 90 % des points, et qui évolueront ensuite avec les meilleurs d’autres territoires, jusqu’à aboutir au meilleur des meilleurs sur le plan national.  
Avec le Père Carlos
          Le Père a ensuite lancé une interpellation aux collégiens de s’exprimer toujours en Français, et bien sûr, en Anglais aussi, au sein du Collège Notre Dame pour rehausser leur niveau de l’expression orale française. L’homme de Dieu a terminé son speech en condamnant, à l’instar de son prédécesseur, les pratiques avilissantes de la tricherie, de la fraude et de la corruption, des maux qui gangrènent et régressent la société congolaise.
Un verre de rafraîchissement est partagé
                                                                 Antonio Lisuma













Aucun commentaire:

Publier un commentaire