vendredi 1 juillet 2011

Evénement

Cérémonie d’inauguration du stade de Bumba
par la dame Jeannine Mabunda Lioko
la ministre de porte feuille de la RDC.

          Le stade de Bumba, dit Stade Mobutu, a vibré l’après midi de ce mercredi 29 juin 2011 au cours des cérémonies marquant la coupure de ruban en présence d’une foule nombreuse par la dame Jeannine Magbunda Lioko, la ministre de portefeuille de la R.D. Congo, en séjour à Bumba.
A la tribune
Bien installés et tout le monde heureux


          Cette dernière est celle qui a mis en route les activités de la reconstruction du stade vers la fin du mois de novembre dernier en obtenant du gouvernement, à travers le ministère des travaux publics et de l’infrastructure, l’aval de la reconstruction du stade.
Le discours de notre administrateur ad interim


          Une bagatelle de 8O OOO dollars américains fut octroyée par la dame la ministre à la Société Commerciale et Agricole de la Mongala, SOCAM en sigle pour la gestion des travaux, sous l’expertise technique de l’Ingénieur Jean de Dieu Tambwe et son équipe des ouvriers. Maintenant, les travaux du stade sont arrivés à son terme hormis la pose de deux portails et de trois petites portes qui ne tardera pas puisque tous les matériels sont

Une femme pleine d'initiatives
déjà au stade même.
          Rappelons que ce stade, comme nous avons eu à le dire dans un des nos articles précédents, avait été construit pour la première fois en 1977 grâce au financement réalisé d’abord et en partie par le Regretté Litho Moboti, alors candidat Commissaire politique du Mouvement Populaire de la Révolution, parti unique au pouvoir du temps de Mobutu, et ensuite, en partie, par le Révérend Père Carlos Rommel, curé de la paroisse Notre Dame. Baptisé du nom “Mobutu”, le stade a servi 30 ans durant la population de Bumba jusqu’à la date du 7 mars 2009, la nuit, où une forte tempête le fit écrouler.
Des beaux mots

Le roubon est coupé, les jeux commenceront

          Les cérémonies d’inauguration ont débuté vers 15 heures trente, peu après l’arrivée de la dame la ministre au stade. Trois discours étaient à l’ordre du jour :
L'équipe de Salongo

L'équipe de Lokole

 - Monsieur Baudouin Yenga Malembe, l’Administrateur du territoire était le premier à prendre la parole pour remercier la dame la ministre et la population, et a expliqué les circonstances dans lesquelles le stade vient d’être reconstruit,           - puis c’était le tour de l’Ingénieur Jean de Dieu Tambwe, sous l’expertise technique de qui le stade fut réhabilité par la dame la ministre. Ce dernier a expliqué comment il a mené les travaux techniques, et il a en outre évoqué le cas de décès de deux de ses ouvriers, un maçon et un aide maçon, morts pendant les travaux.
Salongo a gagné

 - enfin, la dame la ministre a pris la parole ; elle a remercié d’abord l’administrateur du territoire de Bumba, ensuite elle a remercié Ingénieur Tambwe, le conducteur des travaux ainsi que toute son équipe de maçons et autres ouvriers qui se sont donnés entièrement pour la réussite de la réfection  du stade, sans oublier la conception et le soutien de toute la population qui a veillé sur les matériels, elle a conclu en disant que son apport modeste se situe dans le cadre des travaux des cinq chantiers du président de la république, et que ce stade servira pour la dignité, l’union, et le développement socioculturel du territoire de Bumba.


          La dame a ensuite procédé à la coupure de ruban avant de permettre aux deux des meilleures équipes de football de Bumba, à savoir l’A.S. Lokole, qui était championne de la province de l’Equateur en 2007, et le F.C. Salongo, le bulldozer de Bumba, de jouer un match amical qui se solda à la victoire au tirs au but, deux buts zéro, en faveur de FC Salongo.
         Le stade de Bumba est devenu le plus beau stade de la Province de l’Equateur. Merci Madame Jeannine
                                                                    Antonio Lisuma 



         



















     <>
Le cadeau dans des bonnes mains d'un Révérend pasteur.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire