mercredi 6 juillet 2011

EVENEMENT

MESSE EN MEMOIRE DE FEU DOMINIQUE MANZANZA

          Le vendredi 02 juillet 2011 était une journée de méditation en mémoire de feu Dominique Manzanza, Enseignant de l’école primaire Ngito, ancienne « Notre Dame » puis « Mongbama-Garçon », décédé depuis le jeudi 13 janvier 2011 vers 6h40 au dispensaire Notre Dame de Bumba, et enterré le lendemain dans son village natal de Yalikpo.

A gauche, la tombe du feu Manzanza Dominique et à droite celle de son grand frère défunt Théophile Bodonga 


          Ce dernier village, situé dans le groupement Wasalaka, à environ 44km de la Cité de Bumba a connu la visite de nombreuses personnalités venues de la Cité de Bumba, mais aussi des localités environnantes, pour prendre part à la grandiose cérémonie. Parmi ces nombreuses personnalités, on notera la présence de l’Honorable député national Arsène Moïse Watsakoke, un des fils de Bodonga Théophile connu surtout sous le nom de Mbambola, l’aîné  du défunt père Dominique.  L’Honorable était l’organisateur principal de la cérémonie.
Théo Motomba et son vieux ami l'Honnorable Watsakoke
                                 
             
          Il y avait aussi la présence de Mr Théo Motomba, un des grands commerçants de Bumba et ancien ami de l’honorable, sans oublier maman Cécile Libanza Buka ba cales,  Mr Mbikson, et tant d’autres y compris, bien entendu, les enfants du défunt, à savoir : Christine mosombo, Jeanne Matsi, Beatrice Matsi, Annie Manzanza et Honoré Mbombo.

La famille Momay: Débout de gauche à droite: Christine Mosombo, l'Honorable Watsakoké, Jeanne Matsi, Béatrice Matsi, Honoré Mbombo et assise, mademoiselle Annie Manzanza


          La messe a été dite de 14 heures trente à 16h, et concélébrée respectivement par trois Curés : Monsieur l’Abbé Nestor Liambela dit «Sabalaba », Curé de la paroisse Saint Joseph d’Ebonda, monsieur l’Abbé Jean baptiste Akuma, Curé de la paroisse Saint André de Bumba, et Monsieur l’Abbé Ekutsu, Curé de la paroisse Christ Roi de Yaligimba.

Au milieu Mr l'Abbé Curé Nestor Liambela avec à sa droite Le Curé Jean Baptiste Akuma et à sa gauche, le Curé Ekutsu

          Après la messe c’était l’heure des discours. L’Honorable a pris la parole pour signifier à l’assistance le but de la cérémonie. Il a brièvement parlé de la vie de défunt père Dominique.

Les invités et autres personnes présents à la cérémonie

                              

         Il n’était pas lui-même présent à la mort de ce dernier en janvier de cette année vu ses occupations à l’Assemblé nationale à Kinshasa, ni même pendant la mort de son père Théophile Bodonga, disait-il, décédé depuis 1995 alors qu’il était commerçant, il a préféré organiser cette journée de méditation pour honorer les deux défunts pères de la famille Momay en commençant bien entendu par cette cérémonie d’abord en brousse, au village même où sont enterrés les deux pères (leurs tombes se trouvent l’un à côté de l’autre) en témoignage de nombreux membres de famille au village, pour clôturer ensuite la cérémonie à Bumba le 09 juillet prochain.

         L’honorable a évoqué en passant son frère cadet Antoine Manzanza, Monsieur l’Abbé du diocèse de Lisala, qui vit en Italie où il vient de décrocher le doctorat en philosophie. Il a d’ailleurs exhibé le livre publié par Mr l’Abbé Antoine, à savoir, "La place de l’homme pour une philosophie du développement" sur Pierre Teilhard de Chardin, en disant que même si son frère n’est pas physiquement présent à cette manifestation, il est spirituellement avec eux.

L'Honorable Watsakoke avexc à sa gauche le Chef de groupement, Mr Nicolas Ehombo

                          

          Le dernier à s’expliquer était monsieur Nicolas Ehombo, le chef de groupement Wasalaka qui a remercié tout le monde et a garanti la sécurité pendant toute la nuit pendant la veillée.

Les délicieux mets de viande de boeuf et des feuilles de manioc

                               


          Enfin, le repas fait de la viande de bœuf fut servi dans la fraternité avec un peu de bière, et l’ambiance continua toute la nuit jusqu’à l’aube, d’abord avec des danses traditionnelles, puis au rythme de la rumba congolaise…


La dance traditionnelle

                                                     Propos recueillis par Antonio Lisuma.




















L'Honorable Député Watsakoke en train de prononcer son discours

Aucun commentaire:

Publier un commentaire