mercredi 19 octobre 2016

Epidémie de cholera dans la province de la Mongala



MAGAZINE- SANTE
EPIDEMIE DE CHOLERA à MONGALA : PREVENTION et LUTTE CONTRE LE CHOLERA
Campagne de sensibilisation de la population de BUMBA, cas de l’Hôpital NOTRE- DAME, lancée par Docteur Eugène PANDALA

INTRODUCTION

Une épidémie de choléra menace, depuis le début de cette année 2016, notre pays la RDC en général et notre jeune province de la MONGALA et ville de BUMBA en particulier. Nous avons déjà enregistré beaucoup de cas de décès suite au choléra depuis le début de l’épidemie. Et cela suite aux inondations à répétition à cause du debordement du fleuve Congo. 
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le choléra est une maladie causée par une bactérie appelée Vibrio Cholerae, caractérisée par une déshydratation sévère suite à une diarrhée aqueuse aigue et aux vomissements abondants, conduisant rapidement au décès en moins de 24 heures si une prise en charge rapide adéquate n’est pas entamée.
Vu l’ampleur de ce fléau, notre gouvernement, par l’intermédiaire du ministre congolais de la Santé Publique, a déjà lancé une campagne nationale de sensibilisation de la population congolaise sur la prévention et lutte contre le choléra dont l’épidémie a été déjà déclarée dans notre province.
A Kinshasa, la Vaccination contre le choléra a été lancée dans 5 Zones de Santé situées au bord du fleuve Congo. Néanmoins, cette campagne de vaccination contre le choléra n’a pas encore commencé dans notre milieu. C’est pourquoi nous appelons notre population de la province de la MONGALA et celle de la ville de BUMBA à appliquer (respecter) les mesures strictes d’hygiène pour éviter la contamination du choléra :
  
-      Le lavage des mains après chaque geste :
·        Après être revenu de toilettes (W.C,..)
·        Avant de manger
·        En arrivant à la maison et avant de saluer sa famille
·        Après avoir changé les couches du bébé et avant d’allaiter son bébé
·        Après avoir salué plusieurs personnes
-      Bien laver les fruits et légumes avant de les consommer crus
-      Eviter de sucer les doigts ou autres objets
-      Gestion de l’eau de boisson (chloration d’eau)
-      Bonne gestion de la nourriture (couvrir les aliments en les protégeant contre les mouches) : Hygiène alimentaire
-      Gestion stricte de déchets,…
Le lavage régulier des mains au savon plusieurs fois par jour, la gestion d’eau de boisson et une bonne hygiène alimentaire constituent pour le moment notre seule arme pour se prévenir du choléra, en attendant la vaccination.

GENERALITES SUR LE CHOLERA
1.  Agent causal
Biotype Vibrio cholerae 01 :
-      Classic
-      Eltor : Ogawa et Inaba
Biotype Vibrio cholerae 0139 ; identifié en Inde.
Il est détruit par : acidité (pH inférieur à 4,5), température sup à 70°C, dessiccation et rayon gamma.
2.  Modes de contamination
-      Excrétions dans les selles et les vomissements
-      Transmission féco-orale directe (multiplication dans la nourriture ou dans l’eau)
-      Contamination par ingestion des aliments ou l’eau déjà contaminée
-      Mains, corps des victimes (funèbres), marché,…

3.  Facteurs de risque :
-      Mauvaise hygiène et assainissement
-      Promiscuité (exemples : camps de déplacés, prisons,..)
-      Eau de qualité et/ou de quantité insuffisante.
-      Conditions de vie précaire (installations sanitaires, distribution d’eau potable et hygiène défectueuses)
4.  Aspects cliniques :
-      80% de formes asymptomatiques ou mineurs
-      Incubation courte : de quelques heures à 5 jours
-      Si symptomatique : 90% de cas avec diarrhée non spécifique et 10% de cas typiques avec diarrhée aqueuse profuse (eau de riz), vomissements, parfois avec crampes musculaires, évolution rapide+++
-      Peut se présenter sans déshydratation, ou avec déshydratation modérée ou sévère.
-      Pas de fièvre
-      Facteurs liés à l’hôte : groupe sanguin O+ et diminution de la production de l’acide gastrique (hypochlorhydrie)
5.  Complications du choléra :
-      Hypoglycémie (surtout chez les enfants)
-      Œdème aigu du poumon (OAP) chez les très jeunes et les très âgés (surhydratation)
-      Choc hypovolémique à cause de déshydratation sévère
-      Hypokaliémie avec crampes musculaires
-      Insuffisance rénale (anurie)
-      Avortement
6.  Mesures d’hygiènes
-      Pulvérisation à l’entrée, à la sortie en passant par les pédiluves.

                          Publié par Bienvenu Balomao

Aucun commentaire:

Publier un commentaire