mercredi 20 mars 2013

Le couple Ndongo
célèbre son mariage
dans la simplicité


Le Père Carlos Curé de la paroisse Notre Dame ordonne dans son bureau le mariage religieux
du Couple Ndongo Baudouin et Apengo Anne Marie
           Il s’appelle Ndongo Mbuta Baudouin, une cinquantaine, directeur de l’école primaire Miloli, établissement situé derrière les bâtiments administratifs du territoire de Bumba, s’est marié religieusement à la dame Apengo Luli Anne Marie, avec laquelle il a déjà eu sept enfants . La cérémonie s’est déroulée dans le bureau du Curé de la paroisse, le Révérend Père Carlos Rommel, juste après la messe matinale du samedi 16 mars 2013.

Le Père Carlos Rommel est en train d'officier le mariage de
Mr Ndongo Baudouin et de Madame Apengo Anne Marie


          En présence d’une trentaine des paroissiens de différents groupes, les mamans légionnaires, les mamans catholiques, les  catéchistes, les « Balendisi » et autres, le Curé de la paroisse officie en quelques minutes les cérémonies du mariage religieux. Sa prière suivie des réponses d’engagement du couple, le port des alliances nuptiales ainsi que la bénédiction finale. Tout se déroula dans l’intimité et la simplicité voulue par le couple.

Bénédiction du mariage de couple Ndongo par le Curé Carlos Rommel

          Après cette courte cérémonie, le cortège sortie de la cure et se dirigea vers le domicile du couple situé sur l’avenue Masobe en direction de Feu Papa Momboko, où un verre de rafraîchissement matinal fut préparé.

La Cure de la paroisse Notre Dame de Bumba. La cérémonie du mariage s'y déroule.

Brève ambiance de fête dans le bureau du Curé après le mariage
           Notons que de plus en plus de nombreux couples chrétiens de Bumba se lancent à ce genre de mariage officié non pas dans l’église mais soit au bureau du Curé, soit à la sacristie, préférant éviter le « tapage » des cérémonies populaires de l’église et les dépenses exagérées liées à  l'organisation de la fête avec plusieurs invités, la location des motos ou de voiture pour le cortège nuptial, les habits pour les mariés, la boisson etc.,  surtout en cette période de crise économique qui sévit dans le pays.


Le retour à pied
          D’autres couples encore hésitent à organiser le mariage religieux car la dot exorbitante exigée par la famille de l’épouse n’est pas encore totalement versée, pourtant le couple vit déjà ensemble depuis longtemps et produit déjà des enfants…


Seules les chrétiens proches ou voisins y compris les quelques membres de famille
étaient conviés au domicile du couple pour un petit verre de raîfrichissement

          Peu importe le lieu et la manière de la célébration du mariage, Monsieur Ndongo Baudouin vient d’accomplir sa tâche sacramentale requise par l’Eglise pour la formation d’une famille chrétienne qui est la cellule de base de la société à la lumière du Christ, pour élever ses enfants qui sont l’avenir de demain. C'est l'essentiel. 

                                                                    Antonio Lisuma




Aucun commentaire:

Publier un commentaire