vendredi 21 février 2014


Promesse des Abugaza à la paroisse Notre Dame de Bumba


          Ils étaient quatre, à la trente-deuxième promotion des Abugaza des Bilenge ya Mwinda, les jeunes de Lumière de la paroisse Notre Dame de Bumba, de faire leur deuxième promesse appelée « promesse des Abugaza » à la fin de leur formation des jeunes chrétiens au sein du groupe des Bilenge ya Mwinda, groupe cher à feu Monseigneur Matondo Kwa Nzambi..
De gauche à droite les nouveaux Abugaza: Julienne Ataya, Christian Ndongo, Blandina Liawa et Migalani Stève Le jour de la présentation à la messe, une semaine avant leur promesse

          Au cours d’une messe solennelle dite par le Père Carlos Rommel, Curé de la paroisse, de neuf heures à douze heures, où de nombreux fidèles ont participé.
Le Père Curé Carlos Rommel au début de l'Evangile du jour...


          La cérémonie proprement dite s’est déroulée sous la houlette du Père Curé de la paroisse, peu après l’homélie prononcée par ce dernier. Sous la modération de leur Abugaza Coordinateur Antonio, les 4 nouveaux Abugaza (jeune initiés devenus mûrs,  adultes et désormais initiateurs au sein du groupe) se présentèrent devant l’autel et évoquèrent le Saint Esprit en entonnant avec beaucoup d’empressement le chant initiatique « Bota biso… » de la descente de l’Esprit Saint, pour qu’ils naissent de nouveau en Lui.
"Tu porteras ta croix et tu seras apôtre de shaloom... 

          Ensuite, ils enlevèrent les rubans oranges qu’ils portaient obliquement à travers la poitrine, pour symboliser qu’ils doivent désormais changer de  statut ; ils vont désormais quitter le rang des Yaya (c'est-à-dire les aînés parmi les initiés  qu’ils étaient jusque là, pour passer au statut supérieur des Abugaza, le rang des initiateurs, des adultes, des responsables…au sein du groupe Bilenge ya Mwinda.



Un chant pour la gloire de Jésus



 

Abugaza Christian Ndongo paraphe dans le livre d'or des Bilenge ya Mwinda
           Ils reçurent ensuite des mains du Père Curé, la croix du Christ et la médaille de « shaloom », mot hébreux désignant la « paix ». Ce qui veut dire que les nouveaux Abugaza sont appelés à vivre l’évangile du Christ partout, au travail et à la Cité ; ils doivent porter leur croix, endurant assidûment toutes les difficultés possibles dans leur vie de chrétien engagé, dans leur cheminement vers le bien ; en outre, ils doivent également présenter l’humeur de joie, de paix ou de ‘shaloom’ à tous.

 

          Vinrent enfin le moment attendu, la promesse proprement dite. Les quatre nouveaux Abugaza se présentèrent l’un après l’autre pour la promesse. Christian Ndongo, Stève Migalani, Blandine Liawa et Julienne Ataya ont chacun juré la main sur la bible et l’autre élevée en ces termes de langue lingala : « Kristu Mokonzi, mokolo nakulaki kotisa nayebaki yo malamu te, sik’awa nayebi yo, nandimi kozala apôtre wa yo, tinda nga bipai binso olingi nazali prêt », ce qui se traduit par : « Christ Jésus, au jour de ma confirmation, je ne te connaissais pas mieux, maintenant, je te connais ; j’accepte de devenir ton apôtre, envoie moi partout où tu veux, je suis prêt ». 
Chant et danse initiatique après la messe dans la cure, même les anciens Abugaza ont fêté avec les jeunes

          A la fin de la promesse, l’Abugaza prononça un extrait de son inspiration biblique, entonna un chant de son inspiration, tint pendant quelques secondes la bougie allumée que présentait son parrain témoin de la promesse et vint apposer sa signature dans le livre d’or des « Bilenge ya Mwinda ».
Les Abugaza de la 32e promotion des jeunes au sein de Bilenge ya Mwinda de la paroisse Notre Dame de Bumba
          Après la messe et la promesse, un verre de rafraîchissement fut partagé à la cure autour du Curé Carlos Rommel, suivi d’une animation aux chants initiatiques entonnés et dansés par les « Bilenge »…
                                                                                               Abugaza Antonio Lisuma
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire