lundi 16 avril 2018

La semaine pascale à la paroisse Notre Dame


La semaine pascale à la paroisse Notre Dame

Après l’effervescence de la célébration par l’évêque Ernest Ngboko de la journée mondiale de la jeunesse à Bumba le dimanche des Rameaux, la paroisse Notre Dame de Bumba a passé dans le calme sa semaine sainte en l’honneur et à la gloire du Christ ressuscité. Les chrétiens de la paroisse se sont empressés comme à l’accoutumé à participer avec engouement aux différentes cérémonies de la semaine sainte telles que dirigées par son Curé, le Révérend Père Carlos Rommel.

Le Jeudi Saint :

La cérémonie du Jeudi Saint s’est caractérisée par l’exemple du service rendu aux autres. Le Curé de la paroisse a lavé les pieds de certains de ses ouailles surtout les jeunes (puisqu’il s’agissait aussi de l’année des jeunes car un important slogan sur les jeunes était chaque fois entonné pendant les quarante jours de carême pour que les jeunes soient bien éduqués et élevés par leurs parents, qu’ils fassent de bons mariages, et contrôlent bien leurs naissances, etc.)

Ajouter une légende
Cet exemple de Jésus lavant les pieds de ses disciples nous est aussi adressé, a dit le Curé de la paroisse : « Jésus nous donne un bel exemple à imiter. Il nous dit de servir les autres, de travailler pour le bonheur des autres pour changer ce monde. Un bon service commence d’abord en famille. Le père d’une famille doit également travailler pour sa famille, pour ses enfants et sa femme. Pour y aboutir, à un service digne, il doit également contrôler ses naissances, limiter le nombre d’enfants et bien les scolariser, ou bien les élever. Voilà être au service digne pour sa famille, et ainsi, petit à petit, on commencera à l’être aussi pour les autres... C’est cela le message pascal… ». 

Vendredi Saint :

Le commencement de la cérémonie
La cérémonie de la commémoration de la mort de Jésus a commencé vers 17 heures par le chemin de croix réalisé par les élèves collégiens de Notre Dame avant la messe proprement dite vers 18 heures. Les grands moments de la messe étaient la lecture faite par le Curé de la paroisse sur la passion de Jésus selon l’Evangéliste Jean. Cette lecture était entrecoupée par moment par des commentaires et des explications.

Selon l’Officiant, Jésus était bien sûr le roi, mais pas de la manière de ce système du monde ; il était plutôt le roi de vérité, de justice et de paix. Quiconque se veut du Christ, n’a qu’à pratiquer ces trois vertus, et ainsi le monde changera en royaume de Dieu…
La vénération de la croix

Ce n’était pas pour rien que Jésus a enduré ses souffrances : le calvaire, la torture, la flagellation, les insultes et autres maltraitances de tout genre depuis son arrestation à Gethsémani jusqu’à sa mort sur la croix à Golgotha ; c’était pour l’amour qu’il avait envers l’homme, pour que celui-ci adhère à son projet de vérité, de justice, et de paix ; gage de son mieux-être et de son développement, ou le chemin qui le conduit au Père céleste…

Samedi Saint :

Nous sommes tous "lumière du monde"
Le samedi Saint a connu un temps fort sur la particularité propre de la paroisse Notre Dame sous la houlette de son Curé le Révérend Père Carlos. Les jeunes de Lumière, appelés localement les « Bilenge ya Mwinda » ont organisé la cérémonie marquant la résurrection de Jésus, au cours de laquelle toute l’église était restée plongée dans l’obscurité pour marquer le moment avant la création, et le péché commis  par Adam et ses successeurs. Un chant de lumière est alors entonné, et le Père Curé allume le cierge pascal, l’unique lumière dans l’église pour symboliser l’arrivée sur terre du Christ ressuscité, Lumière du monde. Les fidèles viennent à leur tour allumer leurs bougies auprès du Curé, et petit à petit toute l’église se voit illuminée par cette immensité de bougies des fidèles sous les chants émouvants de la résurrection. Un beau spectacle pascal !
Le Christ est ressuscité

Au cours de cette messe de samedi saint, le Père Curé a baptisé et donné le sacrement de confirmation aux 50 Catéchumènes qui ont suivi durant les quarante jours de carêmes des enseignements sur les différents thèmes bibliques et sur la foi et la morale chrétienne.

La confirmation
La nouvelle convertie
Le dimanche de pâques a clôturé l’ambiance pascale. Le Père Curé a au cours d’une cérémonie à la première messe, réintégré dans l’église un groupe de 30 chrétiens reconvertis, communément appelés en lingala « Babongoli mitema » (les convertis), qui étaient égarés dans les mauvaises pratiques et qui se sont à l’occasion reconvertis à la foi chrétienne de l’église catholique …

Le Nouveau converti







                              Antonio Lisuma                                                                 

 

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire