jeudi 25 août 2011

EVENEMENT

Page noire :
 La famille Azali
En deuil
Mr Fidèle Azali Motumbe
          La famille AZALI vient d’être frappée de la mort de son fils, petit frère, grand frère, père, oncle Fidèle Azali Motumbe.

Mr Fidèle n'est plus

                            
       Ce dernier vient de mourir ce mardi 23 août 2011 à 15 heures, au Centre de Santé EYALE sur l’avenue Mbandaka, au bout de trois semaines de maladie de fièvre jaune et des complications au niveau de la rate qui l’ont conduit d’abord au Centre de Santé Notre Dame, ensuite quelque temps à la maison, puis à l’Hôpital Général, et enfin au C.S. EYALE.

Sa mère Marie Thérèse Aembe à droite, sa petite soeur Claudine Azali au milieu et à gauche sa femme Ifofe Lucie

                                               
          Né à Mokaria le 1er janvier 1967, du père Laurent Azali déjà décédé, et de la mère Thérèse Aembe, originaire de Yanzanaka dans le secteur de Molua au territoire de Bumba, Fidèle Azali Motumbe était le 4e enfant dans une famille de 10 enfants dont 4 filles et 6 garçons.

Maman Thérèse Aembe entourée de ses deux filles Emilie Aembe à gauche et claudine à droite

                                                       
          Il est le 7e enfant à mourir laissant un grand frère et deux petites sœurs : 1) l’aîné Monsieur l’Abbé Chrétien Azali (Don Cristiano), Vicaire à la Paroisse Basilique Saint Eustorgio à Milan en Italie, qui s’apprête à terminer son doctorat en science de communication ; 2) sa petite sœur Claudine Azali, mariée à Paulin Elima, préfet des études de Bosanga  dans le secteur de Loeka, et mère de 7 enfants ; et 3) la cadette Emilie Aembe, mère de 3 enfants, elle est mariée à Jean Pongo le pharmacien.

La foule des fidèles pour accompagner Fidèle à sa dernière demeure

                                           
          Après ses études secondaires de la section commerciale à l’Institut Likana, le regretté Fidèle Azali Motumbe s’inscrit vers l’an 2007 à l’ISP Bumba et termina avec succès son 1e graduat en sciences commerciales et administratives. Et quand il était sur le point de poursuivre son 2e graduat la maladie de diabète et autre l’indisposa et ne puit plus poursuivre ses études supérieures.

Sa mère Thérèse à gauche et sa femme portant le dernier fils né et les six autres enfants

                                                  
          Cependant, il avait l’art de diriger. D’abord il a réussi à se faire désigner comme Chef du marché SEDEC au bord du fleuve où il avait en plus de sa pharmacie, une boutique de divers articles. 
Dans sa tombe


         Ensuite, au quartier Nzongo où se trouve sa résidence de l’avenue Nyangara, il fut choisi par ses pairs comme Chef du club des jeunes dénommé Aigle de 46 Renommés. Enfin, à la Paroisse Saint André, il était le 1e Bergé de Renouveau charismatique et le Dirigeant principal de la Chorale Jean Paul II ; un chrétien bien engagé et fidèle (au vrai sens de son prénom) dans l’église.
          Marié à la dame Lucie Ifofe, il eut 7 enfants dont 3 garçons. Son premier fils né Chrétien Azali (homonyme de son oncle paternel Abbé Chrétien Azali) est en 4e commercial de l’Institut Lokole.
                                                
          La famille à qui la charge des enfants est désormais confiée veillera bien ( c’est le souhait de tous) de les scolariser comme lui-même l’a su faire.

Abbé Lambert en train de dire la messe

                                                       
          Peu avant son enterrement de l’après midi de ce mercredi 24 août 2011, une messe de requiem aussi pleine que celle de dimanche était dite

Messe peine comme celle de dimanche


et concélébrée respectivement par les Abbés Lambert Lihale Molebe, Recteur du Petit Séminaire de Yaligimba en vacances à Bumba, Jean Baptiste Akuma, Curé de la Paroisse Saint André, et Pierre Liosa, Vicaire à la paroisse Saint Hermès de Lisala et Professeur au Collège Ngomba Elikya de Lisala, également en vacances à Bumba.
                                                    


Abbé Lambert Lihale au milieu, Akuma Jean Baptiste à droite et Pierre Liosa à gauche


          Débutée à 13 h 45’ alors qu’il pluvinait après une grosse pluie peu avant midi, la messe dura un peu plus d’une heure. L’homélie de l’Abbé s’est basée sur la parole d’espoir et d’encouragement de Jésus consignée dans Jean 12 :23-26.

La messe à l'Eglise saint André

                                                         
         L’Abbé a ainsi interpellé à tous les amis, frères, enfants et parents du Regretté Fidèle présents à la messe à se défaire de tout péché et de toutes activités liées à ce monde de Satan pour qu’un jour on puisse ressusciter avec le Christ et de se voir avec tous nos frères défunts au ciel.
                                                   
          Quant au Curé de la paroisse, Mr l’Abbé Akuma a, vers la fin de la messe, remercié tout le monde au nom de son frère et Collègue Abbé Chrétien Azali qui est en Italie.


                                                   
          Deux véhicules pleins de foule se sont dirigés ensuite, emmenant la dépouille mortelle vers le cimetière maman Mangondo, vers la route Aketi, où il fut enterré vers 16 heures.

La dépouille sortant de la messe

                                                  
          De nombreuses gens ont pleuré la mort de Fidèle Azali. C’est sans doute parce qu’il était accueillant et plein d’amour du prochain. En étant Berger dans l’assemblée des Charismatiques, il a certes regroupé et converti des brebis pour suivre le Christ.
                                                     
          Lui-même, en tant que Dirigeant principal de la Chorale Jean Paul 2 de Saint André, il a su maîtriser la parole de Dieu et la fait chanter et vivre avec ses amis choristes et pourquoi pas au quartier où il vivait…
 
Vers la dernière demeure

                              
          Requiescat in pace.


                             
                      Propos recueillis par Antonio Lisuma       
         

         





































Les Abbés et les fidèles disent au revoir à Fidèle Azali

Aucun commentaire:

Publier un commentaire