mardi 16 avril 2013


Graves irrégularités dans la paie de pension

des retraités par l’INSS/Bumba
Le bureau de l'INSS à Bumba (sur la Route Manga, près de l'immeuble DINA).

          l’Institut National de Sécurité Social, INSS en sigle, est l’organisme paraétatique chargé de la paie de la pension de retraite en République Démocratique du Congo. Il a récemment ouvert ses portes à Bumba vers le début de l’année 2011. Et depuis, il s’est mis effectivement à la paie des retraités du territoire de Bumba. Mais cette paie est-elle satisfaisante ? Examinons quatre cas des retraités suivants.  
Madame Pepo Pauline
Retraitée de l'Hopital Notre Dame de Bumba
 
          Madame Pepo Mbeya Pauline, âgée de 69 ans, était une ouvrière (manœuvre ordinaire) à l’hôpital Notre Dame de Bumba, jadis Centre de santé de Référence Notre Dame de Bumba. Elle y a presté ses services du 02 août 1986 jusqu’au 01e avril 2007, soit 21 ans de service rendu, si l’on se réfère aux renseignements fournis par l’attestation de fin de service délivrée par la gestionnaire de l’hôpital, la Révérende Sœur Antoinette Mbilia.

Attestation de fin de service à l'hôpital délivrée par la Soeur Gestionnaire Antoinette Mbilia

          La dame retraitée a présenté sa demande de pension de retraite à l’Administrateur du Territoire en date du 30 janvier 2012, et a obtenu de lui la validation du document pour l’acceptation à l’INSS,. Celui-ci en a pris acte et s’est mis à payer la retraitée en trois tranches que voici, selon le type de versement correspondant au code 11 de l’organisme :

-      La première tranche, celle du 2e trimestre 2012, soit un montant de  274.720 Francs Congolais (= 295 dollars, 1$ équivaut à 930 FC) qui fut payé le 03 novembre 2012,

-      La deuxième tranche, celle du 3e trimestre 2012, soit 100.000 FC, un montant au rabais qui fut payé le 12 janvier 2013.

-      La dernière tranche payée, celle du 4e trimestre 2012, soit la même somme que la précédente, 100.000 FC qui vient d’être payée le 27 mars 2013.
Souche de paie de 1ère tranche par l'INSS


          Ces trois tranches de paie sont identiques pour les dames Mundele Yetswe Marie José, septuagénaire, et Botulu Elembo Marceline, également septuagénaire, qui ont respectivement travaillé du 01e juin 1986 au 01 février 2007, soit 21 ans de carrière, et du 28 novembre 1995 au 31 janvier 2012, soit 17 ans de service rendu.
La dame Mundele Yetswe Marie Josée, la mère de Feu Père Antoine Mangenza
Retraitée de l'Hôpital Notre Dame de Bumba


          Cependant, cette paie apparemment bonne, est entachée d’une certaine irrégularité.

          D’abord, les dames Pepo pauline et Mundele Marie José, qui ont presté pendant 21 ans, ont respectivement cessé leurs activités salariales au Centre de santé Notre Dame depuis le 01e avril 2007 et le 01e février 2007.

La dame Botulu Elembo Marceline
Ex ouvrière à l'Hôpital Notre Dame

          Bien que leur demande de pension de retraite ait été introduite assez tardivement vers le 30 janvier 2012, l’INSS devrait tenir compte de la période postérieure à 2007. C’est-à-dire, en fait, depuis avril ou février 2007 jusqu’ au 30 janvier 2010, soit près de trois ans de non paiement.
Document de validation de la demande de pension délivré par
l'Administrateur du territoire de Bumba


          En plus, le premier trimestre de l’an 2013 tout comme celui de 2012 ne sont pas encore versés, suite peut-être à la lenteur administrative. Mais cette lenteur peut occasionner la non-assistance des personnes en danger, quand on sait que ces personnages de troisième âge ont toujours des problèmes liés à leur santé devenue vulnérable.

Souche de paie de certain trimestre par l'INSS/Bumba

          C’est aussi le cas de monsieur Mogbaya Remy, un octogénaire dont nous avons  précédemment fait article dans nos publications, lui qui a cessé ses activités salariales depuis 1998 pour ne venir toucher la première goutte chez INSS qu’au 2e trimestre 2011. Qu’est-ce qui s’est passé avec ses pensions depuis le premier janvier 1998, la date de sa retraite de l’entreprise SCIBE-ZAIRE de l’homme d’affaires le regretté Jeannot Bemba Saolona,  jusqu’au 31 décembre 2010 ? Gardées quelque part dans la caisse de l’INSS, ou volatilisées par des prédateurs mafieux et sans scrupules ?
Mr Mogbaya Remy
Ancien travailleur à la firme SCIBE-ZAIRE

          En plus, certains trimestres même de la période de paie effective de sa pension par INSS/Bumba ne sont pas honorés, il s’agit du 1e trimestre 2011 et de celui de 2013 qui demeurent impayés…

          Certes, on sait que l’INSS/Bumba n’y est devenue opérationnelle qu’à partir du début de l’année 2011. Cela n’empêcherait pas, cependant, à l’agence de plaider à sa hiérarchie en faveur de ses clients qui devraient bénéficier de leurs pensions de retraite depuis la date de leur cessation des activités salariales, période antérieure à l’installation de l’INSS à Bumba, et aussi de régulariser tous les trimestres possibles depuis la prise en charge de l’INSS/Bumba de façon à ne plus encaisser des litiges de la paie. Chose qui semble ne pas se faire.  Affaire à suivre.

                                                       Antonio Lisuma

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire