mercredi 5 juillet 2017

REMISE OFFICIELLE DU ROND POINT STRATEGIQUE DE BUMBA


REMISE OFFICIELLE DU ROND POINT STRATEGIQUE DE BUMBA

Il y a un mois déjà passé que le député honoraire Crispin NGBUNDU MALENGO a initié l’œuvre du développement par la réhabilitation du rond point stratégique de Bumba. Il a doté de cet ouvrage d’art routier d’un aspect plus qu’esthétique répondant aux critères du génie civil. Pour rappel, le rond point est placé dans l’intersection reliant deux grandes rues notamment rue Mobutu et route Manga. Il est construit sur la route Nationale n° 4 et connecte le marché central à l’avenue du Fleuve.

Les activités de la remise officielle s’ouvrent par le chant patriotique (Debout Congolais) ensuite se succèdent les discours du député honoraire, du Secrétaire Général du MSR et de l’Administrateur du Territoire. Sous un ciel ouvert, les orateurs du jour gagnent la confiance de la population venue assister aux dites cérémonies.

Le premier orateur, NGUNDU MALENGO, accentue son discours sur le développement de la province de la Mongala. Il fait appel aux autorités provinciales et locales de relancer le développement d’une province qui semble être classée dernière parmi tant d’autres. Il va même jusqu’à se poser une question qui reste gravée dans la mémoire du public du jour : «à qui reviennent les recettes locales et provinciales et à quoi servent-elles »?

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le deuxième étant trop bref, rappelle au public les clés du développement. Le développement se passe aisément dans un milieu où règnent la paix et la sécurité que dans un milieu déchiqueté par la guerre, c’est ce qu’on retient de lui. Dans son discours, il fait plus allusion aux provinces du Nord-Kivu et du Kassaï Oriental qui passent des moments difficiles.

Le dernier orateur, l’Administrateur, ne cesse d’encourager l’œuvre entamée par le député honoraire. On se souvient de l’une de ses phrases: « que  cette œuvre ne soit pas la dernière d’être exécutée par le député honoraire et que les autres emboitent ses pas ».

Les œuvres du développement sont à encourager et peu sont ceux qui mettent en pratique leur rêve à ce sujet. La tache revient à toute personne de bonne volonté de contribuer au développement durable de la province de la Mongala en général et d’une façon singulière à la ville de Bumba.

 

Eric MONESE


Aucun commentaire:

Publier un commentaire