dimanche 28 juin 2015

UN REGAERD IMPUISSANT DE L'AUTORITE ETATIQUE SUR LA DEGRADATION DES ROUTES PRINCIPALES DE LA VILLE DE BUMBA(Dernière partie)
 
          Nous voici à la fin de notre article dont le titre est susmentionné.

Plus  essentiellement, notre constat le plus amer des inondations après la pluie est que certains quartiers et communes de la ville de Bumba, ville stratégique située dans la nouvelle province de Mongala, se transforment en cités lacustres et quelques  tronçons reliant les avenues  en ruisseaux où le passage devient pratiquement impossible. Les piétons, obligés de plier leurs vêtements et tenir leurs babouches ou chaussures en mains pour traverser cette rivière, sont comparables aux pêcheurs effectuant une pêche à la nasse. Des vélos, motos et automobiles roulent dans l’eau comme des engins marins. De fois, quelques occupants de ces endroits, complètement immergés,  abandonnent leurs domiciles pour trouver abri ailleurs.
Cependant, d’énormes  dégâts s’enregistrent : les murs menacés de fissures, les fournitures scolaires des enfants et autres ustensiles de maison totalement mouillés et abimés,  meurtre de volaille etc.
Le soubassement rongé par les eaux de pluie


Mur menacé de cassures
 
Par ce message, il appert que des activités d’appui et de secours soient effectuées dans un souci majeur de donner un coup de main au territoire de Bumba qui doit changer positivement son environnement et porter une nouvelle robe à la katangaise à l’image du gouverneur Moise Katumbi ou la Boyomaise au reflet de Jean BAMANISA, ces modèles du développement du secteur public  pour de nombreux autres congolais.       
 

                                       Critiques des Messieurs   Gabriel ILUKU et Bienvenu BALOMAO

Aucun commentaire:

Publier un commentaire