jeudi 23 mars 2017


Le Préfet des études grogne, pourquoi la SADC ne finance-t-elle pas son concours ?

          Le Collège Notre Dame vient de participer pour la deuxième fois au concours de la SADC, et cette année, l’organisation le laisse encore perplexe.


Nos étudiants de cinquième secondaire
          En 2010, le Collège Notre Dame a dépensé de l’argent lorsqu’il a fait participer ses élèves à ce concours : ses lauréats du concours ont dû parcourir sur leurs propres frais environ 150 km sur le majestueux fleuve Congo à bord d’une pirogue motorisée pour rejoindre la ville de Lisala, lieu choisi pour les épreuves de dissertation.

          Hélas ! L’organisation financière ou matérielle est très importante pour un concours régional de ce genre ! La SADC ne doit quand même plus continuer à dépendre de l’aide des écoles ciblées mais, elle doit, par contre compter sur ses propres moyens financiers pour réussir le concours qu’elle organise. Cette année, le Collège Notre Dame du Père Carlos Rommel fait son plaidoyer pour une prise en charge adéquate du concours dans l’avenir.


Collège  Notre Dame de Bumba
          Cependant, la fierté des autorités du Collège Notre Dame se situe dans le choix porté à leur école par les autorités hiérarchiques de l’Enseignement primaire et secondaire, faisant du Collège Notre Dame l’une des écoles phares de la région de la SADC.

                                                          Propos de Mr Iluku Gabriel,

 Préfet des études du Collège Notre Dame 

 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire