vendredi 28 décembre 2018

Visite éclair à la paroisse Notre Dame de Bumba de Monsieur Jean Pierre Lihau


Visite éclair à la paroisse Notre Dame de Bumba

de Monsieur Jean Pierre Lihau

 

          Monsieur Jean Pierre Lihau, Directeur de cabinet de Monsieur Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale congolaise, a effectué une visite éclair à la paroisse Notre Dame de Bumba le dimanche 16 décembre 2018 (puis l’autre dimanche 23 décembre 2018) lors de son séjour à Bumba, son territoire d’origine, où il est également candidat à la députation nationale pour les élections générales reportées au 30 décembre 2018.


Monsieur Lihau  Jean-Pierre
          Étant un chrétien de la paroisse Notre Dame puisque sa résidence qu’il vient de construire sur l’avenue Mobutu, non loin de Tribunal de paix, se trouve dans un des quartiers de ladite paroisse, Monsieur Lihau Jean Pierre, ce fils du grand Professeur Lihau Marcel, a pris part à la messe avant d’être reçu à la cure par le Curé de la paroisse, le Révérend Père Carlos Rommel.

Il ressort à l’issue de leur entretien dominicale, que Monsieur Lihau est un de ces candidats qui ont une vision sur le développement et le social de Bumba.

« Si je suis élu député national de ma circonscription de Bumba, a-t-il commencé, j’aurai à brandir très haut le plaidoyer suivant en faveur de territoire de Bumba :
La discussion sur les routes de dessertes agricoles,
 La priorité des priorités

1) Les routes des dessertes agricoles reliant les 6 secteurs et la cité de Bumba, comme lui a conseillé le Père Carlos, doivent être la priorité des priorités ». « Puisque sans les routes, a renchérit le Père Carlos, Bumba ne pourra jamais se développer, et connaitra l’exode rural de la population tel que cela se présente maintenant où la population venant de l’intérieur émigre vers la cité de Bumba avec comme conséquence fâcheuse le banditisme urbain, le vol et tant d’autres méfaits liés au chômage et à l’oisiveté.

Mais, si les routes sont bonnes, ainsi que des ponts bien cimentés, il y aura de plus en plus un intense trafic routier reliant les villages et la cité de Bumba, avec une conséquence avantageuse, le retour de la population vers les travaux des champs et l’évacuation des produits agricoles vers le centre-ville ; et c’est le début de développement ».

2) Concernant les interlocuteurs valables au Parlement, le territoire de Bumba doit en avoir suffisamment pour le défendre contre tout organisme ou institutions qui reçoivent de grosses sommes d’argent mais qui au finish ne foutent rien au territoire ou à la province. À titre d’exemple, PRAPE a reçu un financement de 25 000 000 (vingt-cinq  millions) de dollars US pour relancer l’agriculture au territoire de Bumba et rien n’a été fait, même pas un simple bureau construit par PRAPE ! A sa suite, PARSA reçoit plus que lui, 125 000 000 (cent vingt-cinq millions) et rien n’est foutu pour le territoire de Bumba ! l’Union européenne a donné un financement pour les routes nationales dans le grand Equateur, et rien n’a été fait… Doit-on continuer à ne rien dénoncer au niveau de parlement ?

3) Le port et l’aéroport feront également l’objet de grande réfection selon les normes modernes pour permettre aux bateaux d’accoster paisiblement et les gros avions d’atterrir dans les très bonnes conditions.
Le nouveau pont sur la route Manga

4) Le social de la population interviendra ensuite pour améliorer tant soit peu le niveau de vie des Bumbatraciens. Les écoles, les hôpitaux, et autres activités culturelles seront également considérés.

          Le Curé de la paroisse lui a également conseillé de se réunir toujours avec les autres élus de Bumba (puisqu’il faudra 5 députés nationaux pour la circonscription de Bumba) pour lutter ensemble en faveur de la population de leur cher territoire, et ne pas agir à l’ordre dispersé, chacun se vantant ou revendiquant sa prouesse individuelle ou visant son intérêt propre.


Projet des mettre des lumières dans les rues de Bumba
          Monsieur Lihau Jean Pierre, celui que la population a tendrement surnommé « Mwana suka », c’est-à-dire le cadet de tous les candidats députés de Bumba semble avoir beaucoup à réaliser en faveur de son territoire, vu ce qu’il a déjà fait pour ce territoire, sans pour autant avoir mandat de député : il construit (avec l’argent qu’il a réussi à arracher du gouvernement) le daleau sur le pont à la Route Manga, non loin de l’ancien Hôtel Dina vers le centre-ville, il installe des poteaux électriques fonctionnant à l’aide des panneaux et des batteries pour électrifier certains endroits comme au rond-point sur l’avenue Mobutu à la route Manga jusqu’à l’avenue du 30 juin, et même au quartier Mobutu, il achète un précieux microscope électrique qui manquait d’ailleurs à l’Hôpital général de Bumba, il fait des dons aux démunis, même pendant la Noel !, il gratifie des bourses d’études universitaires aux 3 finalistes lauréats de Bumba aux examens d’Etat 2018, dont deux sont du Collège Notre Dame, la liste est longue…  


Nos mamans catholiques ensemble fort avec Mr. Jean-Pierre pour aider les pauvres
          Si tout cela n’est pas une simple campagne pour gagner aux élections, alors Monsieur Lihau Jean Pierre serait le modèle de député que veut le territoire de Bumba (quelle que soit sa famille politique), celui qui défendra valablement la cause du territoire de Bumba tant à l’Assemblée nationale qu’auprès des grandes institutions de la République, et fera le suivi pour que les retombés ne soient pas détournés… 

                                                                     Antonio Lisuma



Aucun commentaire:

Publier un commentaire