dimanche 2 janvier 2011

Evénement

OU EN EST-ON AVEC LES TRAVAUX DE LA RECONSTRUCTION
DU STADE DE BUMBA

           On assiste depuis le début du mois de décembre 2010 à la réouverture des travaux de la reconstruction du stade de la cité de Bumba.
          Situé à côté de l’Eglise Notre Dame, le stade de Bumba fut construit en 1977 grâce au financement réalisé d’abord et en partie par le Regretté Litho Moboti, alors candidat Commissaire politique du Mouvement Populaire de la Révolution, parti unique au pouvoir du temps de Mobutu, et ensuite, en partie, par le Révérend Père Carlos Rommel, curé de la paroisse Notre Dame.
          Baptisé du nom “Mobutu”, le stade a servi 30 ans durant la population de Bumba jusqu’à la date du 7 mars 2009, la nuit, où une forte tempête le fit écrouler. Dieu merci, la chute du mur n’occasionna aucune perte en vie humaine.
          Un an plus tard, c'est-à-dire en début de l’an 2010, une première tentative de reconstruction du stade  par les autorités du territoire appuyés par le gouverneur de la province de l’Equateur s’arrêta alors que les travaux de la maçonnerie de fondation et celle de l’élévation du mur jusqu’à un mètre du sol se réalisa au deux tiers.   
          Cette fois-ci, la dame Jeannine Mabunda, l’actuelle ministre congolaise en charge de porte feuille, et ressortissante du territoire de Bumba, prend le dossier en main et obtient du gouvernement, à travers le ministère des travaux publics et de l’infrastructure, l’aval de la reconstruction du stade. (Selon Jean Ekpaki, un des proches de la dame, une enveloppe de 75.000 dollars US est préparée par elle pour la reconstruction du stade). Une équipe d’expert des travaux publics, dirigée par l’Ingénieur Mutamba, fut même dépêchée à cet effet à Bumba pour y évaluer la situation globale afin de poursuivre les travaux de la reconstruction du stade. C’est ainsi que l’entreprise SOCAM (Société Commerciale et Agricole de la Mongala) s’est vu confier la gestion de la construction. C’est elle qui depuis le début du mois de décembre dernier exécute ce travail par le truchement d’une équipe de trentaine d’ouvriers sous la supervision de l’Ingénieur Jean de Dieu Tambwe.
          Le travail consiste d’abord à terminer l’un tiers restant des travaux de la maçonnerie de fondation, ainsi que celle de l’élévation du mur jusqu’à un mètre du sol, et ce, pour le tour complet du stade. Pour l’instant, on n’est encore là, et  près de 50 mètres du mur est déjà fait, tel qu’on le voit sur ces photos. Entre temps le travail se poursuit. Selon l’Ingénieur Tambwe, on enchaînera les travaux avec la réalisation des colonnes en bétons armés, avant de ceinturer avec encore des bétons armés, et de continuer l’élévation du mur… Affaire à suivre.  


                                                                                                    Antonio Lisuma

Aucun commentaire:

Publier un commentaire