mercredi 16 février 2011

Evénement


PRAPE  REHABILITE
UNE ROUTE DE DESSERTE AGRICOLE


Ouverture de la route : Bumba-Matraki-Bongolu-Yandongi 120 Km.


          Après un moment de silence, le Programme de Relance Agricole de la Province de l’Equateur, PRAPE en sigle, entre de nouveau en action. En cette journée du mardi 18/01/2011, il lance officiellement à travers l’Administrateur du Territoire de Bumba, monsieur Samir Skaf Olembe Shongo, en présence des certaines autorités du territoire, le début des travaux de la réhabilitation de la route de desserte agricole longue d’environ 100 km, qui va de Bumba à Yandongi en passant par les localités de Matraki et de Bongolu.
          A en croire Monsieur Gautier Musanzi, Ingénieur et responsable de l’ONG YAMONDIO qui supervise ces travaux sous le financement de PRAPE, il compte utiliser un maximum de 300 cantonniers autochtones qui interviendront manuellement tout au long du parcours des travaux dans un système technique dit HIMO, c'est-à-dire, haute intensité de la main d’oeuvre. L’objectif visé est de les associer dès le départ aux activités des travaux manuels de la reconstruction et de l’entretien de cette route.
Monsieur l'Ingénieur Gauthier Musanzi


          Cette dernière abandonnée à son triste sort depuis des décennies est pourtant l’une des principales voies qui desservent en  denrées alimentaires non seulement la cité de Bumba, mais encore les principales villes situées en amont, tout comme en aval du grand et majestueux fleuve Congo. La réhabilitation de cette route est vraiment salutaire pour la population de Bumba car elle permettra à celle-ci, non seulement d’évacuer les produits alimentaires qui pourrissent parfois en brousse, faute d’une voie de communication et des transports convenables, mais aussi d’exciter les cultivateurs à produire davantage
                                                                                                                                                 


La route entière se fera manuellement

                                                                                                         Antonio  Lisuma

Aucun commentaire:

Publier un commentaire