vendredi 18 février 2011

Evénement


PRAPE REFECTIONNE LES BATIMENTS
DES ECOLES  PRIMAIRES 1 ET 2  NGITO

          Le Programme de Relance Agricole de l’Equateur, PRAPE en sigle, se lance encore dans ses projets de réhabilitation et de construction des écoles dans le territoire de Bumba.            
          En cette journée du mardi 18 janvier dernier, il est allé par l’entremise de l’administrateur du territoire de Bumba, monsieur Samir Skaf Olembe Shongo,   relancer officiellement les travaux de la réfection et de la construction des bâtiments des Ecoles Primaires I et II Ngito.




On vient d'enlever toutes les tuiles cassées

          L’ONG Génie Civile Bâtiment Congo, (GCBC en sigle) dont le siège social est à Kisangani, avec comme Directeur Général, qui était à Bumba lors du lancement des travaux, l’Ingénieur Boy Bosingaka, dont l’antenne Bumba est représentée par Monsieur Jérémie Mondonga, Pasteur de l’Assemblée chrétienne de l’avenue Nyangara, a reçu du PRAPE-FIDA, le marché et le financement de la réfection et de la construction des bâtiments des écoles primaires1 et 2 Ngito.



Le chef d'antenne d'ONG GCBC à Bumba : Révérend Pasteur Jérémy Mondonga

          Contacté par la presse Bumba Notre Dame, Mr Mondonga, a affirmé que le  travail consistera ici à réaménager d’abord un ancien bâtiment ayant 6 salles des classes, et à construire à côté de ce dernier un nouveau bâtiment avec également 6 salles des classes et un bureau de la direction scolaire. Les autres vieux bâtiments situés derrière seront encore fréquentables par les élèves pour ne pas les pénaliser durant toute l’année scolaire. Le gros des matériels de construction tels que ciments, barres des fers, etc., sont en train d’être acheminés par voie fluviale par un Ingénieur en construction en provenance de Mahagi, dépêché pour la conduite technique des opérations à Bumba.



L'enlèvement des charpêntes pourries.

La fondation du nouveau bâtiment , Six classes et le bureau du Directeur



                                                                                                     Antonio  Lisuma

Aucun commentaire:

Publier un commentaire