vendredi 15 février 2013


FETE DE PROMESSE POUR LES JEUNES DE LUMIERE

ET LES JEUNES LEGIONNAIRES
Les 9 nouveaux Yaya des Bilenge ya Mwinda (en ruban)
et les 6 nouveaux jeunes légionnaires en chemise bleue  
          La paroisse Notre Dame de Bumba a de nouveau vibré ce dimanche 10 février 2013 au rythme des promesses ; elle a connu les cérémonies jumelées des promesses des Bilenge ya Mwinda (les jeunes de Lumière) et   des Bilenge ya Légion (les jeunes Légionnaires) qui ont à tour de rôle prêté serment devant leur Curé le Révérend Père Carlos Rommel, dans le cadre de leur formation initiatique.
Les 6 jeunes légionnaires

Les 9 jeunes de Lumière

 
          Tout a commencé avec la procession d’entrée où l’on voyait les jeunes de Lumière, dont la formation au sein de la paroisse Notre Dame remonte à l’année 1975, et les jeunes légionnaires, dont la formation ne débute qu’à l’an 2000, former un seul groupe des jeunes pour entrer dans l’Église et se présenter devant l’autel.


 
Les Abugaza Encadreurs des Bilenge ya Mwinda
 
          Groupés en rangées où l’on pouvait distinguer les jeunes promettants au milieu et les anciens de part et d’autre, sous la protection de leurs encadreurs, les Abugaza pour les Bilenge ya Mwinda et les Balakeli pour les Légionnaires qui s’étaient rangés derrière, les jeunes ont évoqué ensemble le Fils de Dieu ainsi que les Saints de Dieu afin d’intercéder pour eux à l’occasion de ladite messe de promesse. Le chant de « Mwinda » exécuté avant gloria et accompagné de danse en cercle autour de cierge tenu par une jeune fille légionnaire a mis fin à cette cérémonie d’entrée.

Chant de "Mwinda"
                                          
          Après l’homélie du prêtre, consacrée à la pêche miraculeuse que Jésus a faite à travers Simon Pierre, et à la vocation de celui-ci qui a tout laissé pour le suivre, le moment des promesses était venu.
Les jeunes légionnaires s'apprêtent à chanter leur cantique avant la promesse
                                       
          Les légionnaires étaient les premiers à organiser leur cérémonie. Les six nouveaux promettants (dont une fille) qui venaient de suivre une formation basée sur l’Évangile de Saint Matthieu et autres enseignements  sur la Légion de Marie,  se pointèrent devant l’autel pendant l’appel nominal et entonnèrent aussitôt les chants initiatiques secondés par leurs aînés avant de prêter le serment individuellement devant le Curé en termes suivants en langue lingala : « Nandimi kozala elenge ya legio mpe kolanda Yezu Kristu, tina wana nabomba maloba mana ma Yezu, Santu Maria asalisa nga ». Ce qui se traduit par : « J’accepte d’être jeune légionnaire et de suivre Jésus Christ, ainsi, dois-je observer cette parole de Jésus, que la Sainte Marie me vienne en aide ».
                                     

Promesse de légionnaires
 
          Les jeunes de Lumière de la trente-cinquième promotion des Yaya vinrent ensuite prêter le leur. Ils venaient de terminer deux étapes de formation pendant près de trois ans depuis leur entrée dans le groupe, où ils ont successivement suivi les « 16 mystiques » ou le code de comportement nouveau en Christ, le moral résumé en 5 interdits dénommés « moral 5 B » : Boke (alcoolisme), Bangi (chanvre), Bondumba (prostitution), Bitumba (bagarre), et Boyibi (vol ou tricherie), et l’Évangile de Saint Jean.
Les Bilenge ya Mwinda s'apprêtent également à faire leur promesse
                                      
          Ils se présentèrent devant l’autel à l’appel nominal comme furent les légionnaires et débutèrent leur cérémonie par les chants que chacun avait préparés, des petits couplets ayant les mots dont ils se sentent inspirés et qu’ils considèrent comme devise.
Cantique d'inspiration personnelle
                                            
           Puis vint la cérémonie de passation à l’étape des Yaya, c’est-à-dire l’étape des aînés au sein du groupe. Si donc les encadreurs (les Abugaza) ne sont pas présents au sein du groupe, ce sont ces Yaya qui supervisent toutes les activités.
             La cérémonie a consisté pour chacun de jeune promettant d’ enlever le ruban bleu, signe de leur appartenance à l’étape Boboto (la lucidité 2) qu’il veut  quitter, de le donner à un jeune de cette étape boboto, puis de « traverser » le vide spacieux devant l’autel en chantant un court cantique de paroles de sa devise et de venir poser les mains sur la croix que tient son Initiateur Abugaza-Témoin, avant de venir porter le ruban violet (pink) par son Abugaza Témoin et de prêter serment devant le Curé le Père Carlos en ces termes :

Promesse de Yaya Bilenge ya Mwinda


 « Kristu Mokonzi oponi ngai, nandimi kolanda yo na motema mobimba, zala mwinda, bosolo, mpe nzela ya bomoi bwa ngai, amen ». Ce qui se traduit par : « Seigneur le Christ, tu m’as choisi, j’accepte de tout cœur te suivre, sois Lumière, vérité et chemin de ma vie, amen ».

                        
                                                         Les yaya pendant leur cantique après la promesse 

Signature au livre d'or des Yaya de Bilenge ya Mwwinda
                                           

Après la promesse les 9 nouveaux yaya chantent "liboke se lioko" en formant un cercle,
synonyme de l'union dans leur promotion
                                             

          Après la promesse et la messe, un verre de rafraîchissement fut partagé à l’accoutumée autour du Curé Initiateur principal des jeunes de sa paroisse, suivi d’une une animation au chant initiatique qui dura jusque tard dans l’après-midi.
Un repas fut partagé autour du Curé Carlos Rommel



                                                    





                                                            Antonio Lisuma

Aucun commentaire:

Publier un commentaire