samedi 23 février 2013


SOIREE DE SEPARATION,

L’UN S’EN VA, L’AUTRE S’INSTALLE

À L’HÔPITAL NOTRE DAME DE BUMBA


Le Docteur Servet à gauche, cède son poste au Docteur Trésor à droite
 

          L’un, c’est le docteur Servet Motendo Mbasi, une trentaine, qui vient d’achever un moment de travail largement apprécié au sein de l’ex- centre de santé devenu récemment Hôpital Notre Dame  de Bumba, l’autre c’est le tout nouveau docteur Trésor Likenge, une vingtaine, qui vient d’achever ses études universitaires et dont le tout premier poste d’attache est le tout nouveau « Hôpital » Notre Dame de Bumba.
Le Dr Servet Motendo


          La soirée organisée ce samedi 13 février 2013 par le personnel de l’Hôpital Notre Dame au couvent des Sœurs de la Doctrine Chrétienne avait une double signification : d’un côté, le personnel de l’Hôpital Notre Dame dit au revoir au Docteur Servet Motendo Mbasi qui vient d’être promu Médecin Directeur de l’hôpital général de référence du territoire de Bongandanga. De l’autre côté, il salue chaleureusement l’arrivée du tout nouveau médecin, le docteur Trésor Likenge, un enfant de la maison, puisqu’il a fait ses études primaires et secondaires au Complexe scolaire Notre Dame de Bumba, ensuite il est parti à Butembo pour suivre et achever ses études de médecine. Le voilà, de retour au bercail, où il se voit embauché chez ses tuteurs.
Le Dr Trésor Likenge


          Monsieur Rufin Endolo, Laborantin et Délégué syndical de l’hôpital Notre Dame, était le premier à prendre la parole en tant que modérateur de la soirée. En peu de mots, il a remercié l’assistance et a montré le but de cette double manifestation, puis il a accordé la parole au Docteur Servais.
"Je collaborais avec tout le personnel"


          Ce dernier n’était pas assez long dans son discours, il a évoqué les inconvénients liés à la chirurgie et s’est félicité, malgré cela, d’avoir réussi à opérer 187 malades, depuis son arrivée en février 2012, sans que ceux-ci ne succombent sur le lit d’opération. Il a ensuite soulevé le grand problème d’infections post opératoires présents à l’Hôpital Notre Dame de Bumba, et l’énorme effort qu’il a mené avec le personnel pour les mater tant soit peu. Il a enfin invité tout le personnel, ainsi que son successeur, à suivre l’exemple qu’il a laissé à l’Hôpital, la franche collaboration, l’esprit d’écoute, puisque lui-même ne s’est chamaillé avec personne.
Rufin Endolo, laborantin  Délégué syndical de l’hôpital Notre Dame, moderateur de la soirée
Un repas fut partagé à tous le personnel de l'Hôpital
           

          La parole fut ensuite accordée à son successeur, le Docteur  Trésor Likenge qui, en peu de mots, félicita d’abord le Père Carlos (qui était aussi présent à la manifestation) pour l’avoir soutenu à 95 % et pour avoir fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. Sa venue à l’Hôpital Notre Dame n’est en aucun cas pour l’argent mais d’abord pour le service. Répondant à la volée au message de son prédécesseur, il affirme dur comme fer qu’il est aussi humble et qu’il veillera à perpétuer cet esprit de collaboration entre lui et tout le personnel.
Père Carlos Rommel, Fondateur de l'Hôpital Notre Dame
Soeur Antoinette Mbilia, Gestionnaire de l'Hôpital Notre Dame
         

          Après les discours, l’heure était à la présentation. Le modérateur présenta à l’assistance le Professeur Docteur Albert Auka Ona Longombe venu de Binga pour les séances d’opérations chirurgicales de fente labiale et hydrocéphalie à l’Hôpital Notre Dame, qui était accompagné de Docteur José Pomme Parciekle, médecin Coordinateur de BDOM (Bureau diocésain des œuvres médicales à Lisala).
Docteur Professeur Auka Albert
Dr José Pomme Parciekle
         

          Un verre de rafraîchissement fut enfin offert et la soirée se poursuivit jusque tard dans la soirée au rythme de la musique et danse congolaise.
La rumba congolaise a agrémenté la soirée.
 
Les infirmières de l'Hôpital Notre Dame
 

                                                                                                   Antonio Lisuma








 











 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire