lundi 9 mai 2016

Les jeunes catéchumènes de 1er groupe passent au 2e groupe à la paroisse Notre Dame de Bumba


Les jeunes catéchumènes de 1er groupe célèbrent
la fin de leur première formation

          La paroisse Notre Dame de Bumba organise régulièrement le catéchisme pour préparer et initier les jeunes enfants  à la vie chrétienne. Ces jeunes catéchumènes dont l’âge varie à peu près de 7 à 10 ans suivent graduellement une série de formation annuelle répartie en 4 groupes différents au total sur la foi et la morale chrétienne. 
Les jeunes catéchumènes brandissent leurs cartes de fin de formation
          Au bout d’une année de formation les jeunes catéchumènes célèbrent la passation d’une étape (appelée ‘groupe’) vers une autre étape supérieure. 
Les catéchistes sont fières de leurs services rendus à la jeunesse
          Ce dimanche 8 mai 2016, au cours d’une messe dite par le Curé de la paroisse, le Révérend père Carlos Rommel, 187 jeunes de premier groupe qui ont terminé leur premier degré de formation ont reçu des mains de leurs catéchistes respectifs une carte sanctionnant la formation parcourue au cours de l’année de formation sur les premiers thèmes bibliques sur Dieu, sur la création, et sur les premiers patriarches dont Abraham et sur les autres notions de la doctrine de l’église catholique.
La catéchiste Cécile Ngombe, meilleure catéchiste de 1er groupe
          Les 32 catéchistes venant de 32 cellules ecclésiales vivantes (CEV) que compte la paroisse Notre Dame étaient satisfaits de leur résultat combien louable, d’initiation des jeunes. Une d’entre eux, Cécile Ngombe de CEV ‘Molende’ du quartier Saint Raphaël, un de Quatre quartiers de la paroisse, s’est distinguée par la meilleure qualité de sa prestation : sa présence régulière et ponctuelle aux activités paroissiales, la réussite brillante de ses 10 jeunes catéchumènes au test qu’ont passé tous les 187 jeunes, etc. ; tout cela fait d’elle un bel exemple à suivre pour la réussite de l’éducation chrétienne et morale de la jeunesse dans la ville de Bumba.
                                                              
                                                  Antonio Lisuma   

             






Aucun commentaire:

Publier un commentaire