dimanche 15 mai 2016

Naufrage mortel d'une embarcation à Bumba



Naufrage d’une embarcation lourdement chargée à Bumba

          Une embarcation de pirogue motorisée très chargée des marchandises et de nombreux passagers en destination de Lisala a fait naufrage au fleuve Congo ce samedi 7 mai 2016 vers 18h30, juste au beach « Congo Futur » de Bumba où était accosté un bateau dénommé  Kinkole.  
C'est sous ces barges que la pauvre embarcation s'est enfoncée
           L’embarcation constituée de trois pirogues reliées a chaviré en s’enfonçant sous les larges barges de bateau Kinkole, alors que celui-ci était accosté à son beach, pour le déchargement des marchandises venues de Kinshasa pour la compagnie Congo Futur. 
Le bateau Kinkole de Congo Futur
           C’est l’imprudence du conducteur des pirogues qui a occasionné le naufrage.  En effet, ce dernier, bien ivre,  a eu l’imprudence de détacher les amarres alors qu’il n’avait pas encore réussi à démarrer le moteur, et n’avait pas en plus reçu l’aval du Commissaire fluvial, selon la déclaration de ce dernier, l’autorité ayant en charge la navigation fluviale, pour lever l’encre. Pendant que le chauffeur manoeuvrait le démarrage de moteur, l’embarcation lourdement  chargée des marchandises et des passagers se laissaient emportée par le puissant torrent du fleuve, à partir du beach SCIBE ZAIRE jusque vers l’immeuble Grizza où s’est implantée la Société Congo Futur sans qu’aucun membre d’équipage n’eut tenter, avec l’aide des pagaies, encore faut-il savoir s’il y en avait,  d’orienter l’embarcation, soit pour ré accoster, vu l’échec de tentative de démarrage de moteur, soit pour s’éloigner de la rive pour éviter le contact avec le bateau Kinkole. 
Les familles des naufragés et des curieux venus le lendemain matin sur le lieu de l'accident, au beach Congo Futur
          C’était alors une panique généralisée de la part de nombreux passagers à bord lorsque l’embarcation atteignit les larges barges de bateau Kinkole sous lesquelles elle s’enfonçait, poussée par le courant d’eau. Plus de 60 passagers qui étaient à bord essayèrent simultanément de quitter leurs pirogues qui s’enfonçaient sous l’eau, les uns s’agrippant aux barges, puis secourus par les passagers de bateau Kinkole, et  les autres ne pouvant pas atteindre les barges plongeaient dans l’eau. Ainsi, de nombreuses personnes se sauvèrent de l’accident malgré la nuit, hormis quelques-uns qui, ne sachant comment nager pour s’écarter de la direction des barges dudit bateau, périrent sous les barges.
Genre des pirogues qui ont fait nauffrage
          Quelques minutes après la noyade, un enfant de presque deux ans, fils d’un militaire (puisque 16 épouses des militaires y compris 34 de leurs enfants étaient à bord et se rendaient à Lisala) fut récupéré pendant les recherches effectuées par les secouristes et certaines familles des naufragés et conduit à l’hôpital où il rendit l’âme.
Une vue de l'avenue du fleuve, non loin de beach Congo Futur (ex Grizza)
          Le bilan de la catastrophe est de 4 morts : le fils de militaire, la femme de monsieur Kumalo Liévin (un ancien joueur de club Salongo connu sous le nom de docteur-Kumalo), son enfant d’un an et demi, et une autre femme. Notons que les trois autres cadavres en décomposition furent récupérés aux environs d’Ebonda, la localité située à 12 km en aval de Bumba et enterrés sur place à Ebonda. 
          Les autorités de la place devraient nécessairement veiller sur le maintien de l’ordre et de la discipline dans ce domaine de la navigation au niveau du fleuve Congo surtout sur la surcharge et la condition inhumaine des embarcations, car de nombreux accidents de ce genre y sont chaque fois enregistrés. 
Mr Kumalo Liévin (Docteur-Kumalo), ancien joueur de Salongo, il a perdu sa femme Monique et son enfant
          Nous prierons aux autorités de Bumba et même celles de la nouvelle province de la Mongala récemment installées à Lisala de ne pas s’arrêter uniquement à l’arrestation de quelques responsables locaux de la navigation fluviale, mais de songer aux victimes de l’accident ou du moins à leurs membres de famille, surtout monsieur Liévin Kumalo qui a perdu à lui seul deux de ses êtres les plus chers, sa femme et son dernier fils qui se rendaient à Lisala.
Une vue de deuil à la parcelle de Kumalo sur l'avenue Ubangi à Bumba
          Pour clore, voici ci-après les arrestations faites par le Procureur Kasaka de Tribunal de grande instance de Lisala en séjour à Bumba : un agent au commissariat fluvial, Mr Dido Mbutu, trois policiers : Mandu, Kumu et Willy Bomolo, un militaire de FARDC : Angbongi, un agent de service d’immigration : Mr Gilbert Balangete, sans oublier la suspension provisoire du Commissaire fluvial, Mr Roger Musa, faite par le tout nouveau Administrateur de Bumba, Monsieur Tshimanga.
                                                                           Antonio Lisuma















Aucun commentaire:

Publier un commentaire