jeudi 21 mars 2019

Les travaux de la réhabilitation du stade Père Carlos de Bumba se poursuivent



Les travaux de la réhabilitation 

du stade Père Carlos de Bumba se poursuivent

 

Les travaux de la réhabilitation et de la construction du stade de Bumba se poursuivent lentement mais surement. Ils sont actuellement à l’étape de la construction des gradins pour le public. Deux façades sont déjà construites de part et d’autre de deux poteaux de gardien de but : l’une du côté de l’église Notre Dame, le long de l’avenue Du 24 novembre (où s’entassent les fans du club Salongo), et l’autre, du côté opposé, le long de l’avenue Mbandaka (pour les fans des clubs Lokole et Murumba).

La discipline d'entrée.
Chacune de ces deux bâtisses des gradins déjà construites a plus de deux mètres de hauteur et une soixantaine de mètres de longueur ; elle peut avoir une capacité de plus de 2000 personnes.

Les ouvriers se démènent actuellement à construire deux autres façades de gradins de part et d’autre du vestiaire Litho Moboti, du côté des écoles primaires Notre Dame et Mongbama-filles.  A la fin des travaux de ces deux nouvelles bâtisses, le stade Père Carlos aura donc une capacité de plus de 2000 places assises.



Les gradins derrière les goals
Il s’en suivra ensuite la construction d’une tribune moderne d’une quarantaine des mètres de longueur sur l’emplacement actuel de l’ancienne tribune, située du côté de l’hôpital Notre Dame, en face du vestiaire. La tribune aura ses annexes, douches et toilettes, répondant aux normes modernes, avec l’ouverture ou l’entrée sur la direction menant au Bureau de la cité…


Pour la petite histoire, les travaux du stade commencèrent depuis avril 2016 et connurent de nombreuses étapes dont certaines se poursuivent jusqu’à ce jour. Plusieurs réalisations ont été faites durant ces trois années passées.

La première étape avait débuté en avril 2016, par l’entretien de l’aire de jeu de football avec le déracinement de l’ancienne pelouse, le nivellement du terrain avec des engins empruntés de la SIFORCO, la plantation d’une nouvelle pelouse, et la mise des lignes remarquables ainsi que des poteaux de but, et la clôture de l’aire de jeu en briques (1 mètre de briques). Cela s’est poursuivi à huis clos jusqu’en février 2017 peu avant la tenue du championnat provincial de football à l’occasion de laquelle la « LIFEQUA » la Ligue de football de la province de l’Equateur avait sollicité à la paroisse Notre Dame, la propriétaire du stade, à travers le Cercle de football de Bumba, de permettre aux équipes championnes de la grande province de l’Equateur de jouer pour disputer la coupe provinciale.

 

C’est alors que l’accès au stade fut accordé au public pendant que les travaux se poursuivaient encore. Et après cette compétition provinciale, le stade était également resté ouvert pendant deux ans pour le championnat local en phase aller et retour pendant que les travaux du stade se poursuivent encore. L’on comprendrait l’engouement avec lequel le public bumbatracien s’empressent à participer massivement aux rencontres des matchs de football au stade Père Carlos, l’unique espace adéquat, car il n’existe actuellement qu’une seule installation sportive moderne, un seul stade pour une ville de plus de 200.000 habitants !

 

La construction du vestiaire Litho s’est déroulée dans ce contexte, c-à-d non plus à huis clos, mais ouvert au public, pendant que les travaux se déroulaient, y compris celle d’un château d’eau pour pourvoir en eau les installations du vestiaire. Celui-ci fut construit dans les normes modernes, avec des salles pour les deux clubs, un bureau pour les officiels du match et les installations internes des douches et toilettes.

 

 

Le sérieux des matchs
Il sied de rappeler que le stade Père Carlos de Bumba est une propriété privée de la paroisse Notre Dame de Bumba. Cela est reconnu notamment par la décision n° 2010/0255/SECAB/PROGOU/EQ/BIF/2012 du 22 février 2012 de Son Excellence monsieur le Gouverneur de la province de l’Equateur.

          Il s’agit du terrain comprenant le stade Père Carlos, jadis dénommé stade Mobutu, le Bureau de la cité de Bumba ainsi que les magasins de Monsieur Makambo Mohilo dit « PIE ROGER ».

          La paroisse Notre Dame était redevenue propriétaire de sa concession,  momentanément géré par le service territorial de sport et les personnes citées ci-haut,  grâce à la requête patiente et persévérante de ses autorités ou membres du Conseil de la paroisse Notre Dame en accord avec l’évêque de cette époque, Son Excellence Monseigneur Louis Nkinga Bondala, qui a cédé son poste à son successeur Monseigneur Ernest Ngboko, Evêque du diocèse de Lisala.

          C’est le Père Carlos Rommel, Curé de la paroisse Notre Dame de Bumba, qui a construit les murs du stade d’antan.  Cet espace était jadis un simple terrain de jeux parsemé des palmiers et d’autres arbres et herbes, comme on en trouve dans la plupart des milieux paroissiaux congolais.

          Les travaux de mise en valeur de cet espace commencèrent véritablement sous l’égide du Père Tshimanga Pascal, un missionnaire scheutiste comme le Père Carlos, de passage de travail dans la paroisse Notre Dame vers les années 1963 – 1965.


Le début des nouveaux gradins
          Alors qu’il n’y avait à Bumba qu’un seul terrain de football en ville qu’on appelait « terrain de cercle sportif », aujourd’hui le lieu est transformé en marécage et en rizière, ainsi qu’avec la concession DEBUZE, celui de la paroisse Notre Dame, à peine aménagé par le Père Tshimanga passait pour le meilleur, compte tenu de son emplacement stratégique, sur une bonne terre en plateau et en plein milieu de la cité de Bumba.

          Mais les vrais travaux de construction du stade n’ont commencé qu’en 1977 avec le Père Carlos qui construisit le mur de la clôture du stade grâce en partie au financement du feu Litho Moboti alors candidat commissaire politique en campagne électorale aux élections de 1977 pour devenir membre du Bureau politique du  Mouvement Populaire de la Révolution (MPR), parti unique au pouvoir du temps de Mobutu, et en partie, lorsque le financement de Litho s’épuisait, par le Père Carlos lui-même qui s’y est investi par son propre argent, de même pour reconstruire le même mur lorsqu’il s’est écroulé vers l’année 1986. 


La construction des nouveaux.
          Au deuxième écroulement du mur en 2008, il aurait fallu 80.000 dollars pour que l’Etat congolais intervienne par le truchement de la Ministre de portefeuille de l’époque, Madame Mabunda Jeanine (maintenant élue député national à l’Assemblée Nationale à Kinshasa aux élections du 30 décembre 2018) pour la reconstruction du mur.



          Et c’est encore par son service, alors qu’elle était encore Conseillère de l’ex Chef de l’Etat Joseph Kabila en matière de droit de la femme, qu’elle a dû peser auprès du Ministre des sports et loisirs pour obtenir l’homologation du stade Père Carlos de Bumba, dont la remise publique du Certificat d’Homologation eut lieu dans ledit stade le vendredi 13 juillet 2018, en présence d’une foule incalculable de la population et de plusieurs personnalités dont le Coach national Florent Ibenge.

 
L'Homologation


          D’aucuns se félicitent de divers travaux amorcés sous la bonne main de la paroisse Notre Dame et de son Curé le Révérend Père Carlos Rommel, et ne cessent d’encourager celui-ci de poursuivre les divers travaux jusqu’à son achèvement complet pour que la ville de Bumba soit enfin dotée d’une installation sportive moderne pouvant accueillir des compétitions de portée nationale, pourquoi pas internationale.

                                                                                           Antonio Lisuma

                                                                                    Tél. : +243 81 069 29 82

                                                                 E.mail : antoniolisuma@gmail.com

 

 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire