dimanche 24 juillet 2016

17ième Dimanche, année C


17ème Dimanche, Année C

Genèse 18,20-32 ; Luc 11, 1-13.

Prier avec quelles paroles ?

            La semaine passée, Yahvé, accompagné de deux personnes,  visitait Abraham et après le repas Il annonçait à Abraham qu’il avait l’intention de tuer toute la population de Sodoma et Gomera parce que les gens y étaient mauvais.

            Abraham répliquait avec sagesse et humilité : « S’il y a cinquante justes, Seigneur des Seigneurs, vous allez tuer  les cinquante justes avec les mauvais ? Cela n’est pas possible ! » « Non, disait Yahvé, je ne tuerais pas. » Et selon la Bible, Abraham continuait à parler et à diminuer petit à petit le nombre des justes. Certainement pendant ce temps, Abraham a du remplir la tasse de café de Yahvé  de temps à autre et sans doute il y a mis aussi un peu de liqueur, parce qu’il est descendu jusqu’à dix justes en ne descendant que par  cinq justes à la fois.

« Une longue litanie »  et  « Un coup de force ».

            Regardons bien ; Abraham a supplié Yahvé uniquement pour épargner une population, il n’a pas pensé à soi-même.  Yahvé lui avait dit : Quittez votre pays, et je vous donne un grand pays fructueux et en plus je vous donnerai  une postérité plus nombreuse que les étoiles au firmament. » Le jour que Yahvé le visitait en parlant de Sodoma, Abraham avait déjà quatre-vingt-dix ans, il n’avait pas un enfant et il n’était propriétaire d’aucun terrain, il n’avait même pas un petit lopin pour ensevelir sa femme si elle venait de mourir. Abraham manquait enfants et terrains, mais il ne pensait qu’à sauver les autres.

« Voilà  la prière d’Abraham. »

Notre prière aurait été la même en étant dans la même situation d’Abraham !

            Continuons à lire la Bible. Nous pouvons résumer le contenue des prières que le peuple élu a adressé à Yahvé au temps de Moïse et après lui  en ces termes. «  Nous avons faim, donnez-nous à manger ; Nous avons soif, donnez à boire ; nous sommes malades, guérissez-nous, nous sommes attaqués par des peuples voisins, sauvez-nous ; aidez-nous à vaincre nos ennemis, battez-vous avec nous pour tuer les tuer tous. etc. » La Bible est rempli de ces phrases et faisons attention, nos prières ont souvent la même mélodie

            Dieu s’est étonné une fois en écoutant la prière d’une personne.  Salomon priait : « Donnez-moi la sagesse pour que je  règne bien, pour que la population soit contente ». Jamais Dieu n’a entendu une telle prière. Et il ajoutait : « Je n’attends uniquement ces mots : « sauvez-nous, donnez-nous et guérissez nous. C’est tout ce que j’entends des bouches des gens»

            Jésus en étant sur terre, priait de temps à autre pendant  la nuit ou dans la soirée ou tôt le matin et il le faisait tout seul. Il disait aussi : « Il ne faut pas prier où tout le monde vous voit, priez dans votre chambre tout seul, Dieu le verra. »

            Les disciples voyaient prier Jésus, et ils lui demandèrent : «  Apprenez-nous à  prier » 

             Jésus de répondre  en quatre lignes :

A/ Que le règne de Dieu arrive : Le règne de paix submerge le monde.

B/ Que la Justice sociale règne partout, que tout le monde puisse manger à sa faim.

C/ Qu’on se pardonne mutuellement, sinon on ne sera pas pardonné

D/ Nous sommes tous faibles ;  recevons la force  de ne pas tomber dans le mal !

            Voilà la prière du Christ.

Le soir quand nous sommes tout seul, ou bien dans notre chambre, ou bien à l’extérieur en regardant les étoiles, nous pensons à quoi?

Ce que nous pensons à ces moments vient de la profondeur de notre être.

Le Christ tout seul, pensait à ces quatre points : A,B,C,D.

Nous pensons aux mêmes points ?

Si tout le monde ait les mêmes pensées du Christ, le monde deviendra merveilleux.

C.R. Paroisse  Notre Dame

BUMBA

 

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire