dimanche 31 juillet 2016

14e session diocésaine des Abugaza du diocèse de Lisala à Lisala


Session diocésaine des Abugaza à Lisala
Les Abugaza en pleine session
           59 Abugaza venus de différents doyennés que compose le diocèse de Lisala se sont réunis du mercredi 13 au dimanche 17 juillet 2016 pour la 14e session ordinaire à Lisala, dans les locaux du Grand Séminaire Pierre et Paul de Bosso Gbete, pendant que les  théologiens étaient en vacances.
L'Abbé Litambala pendant sa conférence

          Il y avait 23 Abugaza venus de doyenné de Bumba composé de 5 paroisses, 4 Abugaza du doyenné de Yambuku avec 2 paroisses, 3 Abugaza du doyenné de Boyange (2 paroisses), 1 Abugaza du doyenné de Lokalema (3 paroisses), 5 Abugaza de doyenné de Binga (3 paroisses), 3 Abugaza de doyenné de Bosu Manzi (3 paroisses), et 20 Abugaza de doyenné de Lisala (4 paroisses).
Pendant une pause, ici devant les salles de cours au Grand séminaire Pierre et Paul de Lisala

          Pendant 4 jours les Abugaza ont décortiqué les enseignements suivants : le savoir vivre en société, l’aperçu global sur le diabète, l’importance des droits de l’homme, connaître et vivre Saint Jean, Shaloom et doctrines liées à la tradition, et d’autres enseignements des « Bilenge ya Mwinda ».
          Les Abugaza se sont aussi séparés en commissions. Il y avait les commissions de dose de formation, de rites et promesses, et d’organisation. Pendant leurs travaux en commission, les Abugaza ont tenté d’harmoniser certains points tels que la dose de formation qu’ils dispensent habituellement aux Jeunes de Lumière (Les Bilenge ya Mwinda), les rites et promesses des Bilenge ya Mwinda, etc.

          Certes, c’est une tâche difficile d’uniformiser textuellement les activités des « Bilenge ya Mwinda » car les réalités des paroisses se diffèrent les unes des autres, l’essentiel est que la base des matières enseignées soit la même, comme les 16 mystiques, l’Evangile de Saint Jean, les actes des apôtres, les retraites des étapes de formation, etc. Mais les rites et les cérémonies des promesses peuvent varier d’une paroisse à l’autre, tout en gardant les mêmes paroles des promesses selon les étapes… Cela dépend aussi de la vision du Curé de la paroisse qui adapte la formation de ces jeunes selon les réalités du milieu dans lequel il évangélise, lequel milieu diffère des autres. Comme qui dirait l’unité dans la diversité !
Abbé Litambala Edouard au cours de la messe de clôture à la paroisse Notre Dame Auxiliatrice de Lisala

          Qui est Abugaza ?     
          Les Abugaza sont les Initiateurs des « Bilenge ya Mwinda » (les jeunes de Lumière), un groupe des jeunes chrétiens catholiques créé à Kinshasa vers les années 1974 par Monseigneur Matondo Ignace, alors Curé de la paroisse Saint Alphonse de la commune de Matete à Kinshasa ; et depuis, le groupe s’est répandu à travers la Rd Congo, chacun se développant avec une certaine autonomie selon les réalités de la paroisse, mais tout en gardant la base commune des enseignements.
Quelques Abugaza de cette session à Lisala

          Monseigneur Matondo a emprunté ce terme de la tribu Ngbaka du Nord-Ouest de la RD Congo, car lui-même est de là. Il s’est donc référé des rites d’initiation des jeunes Ngbaka et Ngbandi, ou les Abugaza qui sont déjà initiés, aidaient l’initiateur principal, le Bagaza, à former les jeunes. Ainsi, dans le cadre de la formation des jeunes chrétiens catholiques, pour les transformer radicalement à abandonner la vie impure de débauche, d’ivrognerie, de bagarre, de vol et tricherie, et d’usage de drogue, et les aider à bien étudier et à travailler dans la société, à être un chrétien exemplaire, Monseigneur voulait que les Abugaza l’assistent dans ce sens pour la formation des jeunes.
          Comme le mouvement s’est donc répandu peu à après sa création (en 1974) à travers le pays, (à la paroisse Notre Dame par exemple le Père Curé Carlos Rommel a débuté avec ce groupe depuis 1975) les Curés sont d’office les Initiateurs principaux des « Bilenge ya Mwinda », et les Abugaza qui sont eux-mêmes des anciens initiés, assistent le Curé dans cette formation. Comment maintenant uniformiser ces activités dans les diocèses ?  
Au cours de la promesse de Yaya Bibiche des Bilenge de Lisala devant l'Abbé Edouard
Les trois Yaya reçoivent quelques conseils de l'Abbé Litambala avant leur promesse
 
          C’est dans ce cadre que les Abugaza du diocèse de Lisala se sont convenus depuis 2002, sous l’impulsion de certains prêtres, tel que le Révérend Abbé Litambala Edouard, de se réunir régulièrement pour essayer tant soit peu d’harmoniser, voire d’uniformiser les activités dudit groupe. Mais la tâche n’est pas facile…
          La session des Abugaza s’est clôturée par une messe dite par l’Abbé Edouard Litambala à la paroisse Notre dame Auxiliatrice de Lisala, au cours de laquelle une cérémonie de promesse des Yaya a eu lieu.
                                                                   Antonio Lisuma
         

         
         
    













Aucun commentaire:

Publier un commentaire