dimanche 10 juillet 2016

Quinzième dimanche, année C


15ème Dimanche, Année C

Deutéronome 30,10-14 ;  Colossiens 1, 15-20 ; Luc 10,25-37.

Mon Prochain.

            Commençons avec la lecture du Deutéronome. Après les règnes de David et de Salomon, le pays d’Israël se divise en deux. Le Nord avec le roi Jéroboam, et le Sud  avec Roboam. Le règne du nord avec les rois Jéroboam, Achaz et d’autres se détériore et tombe en ruine. « Les rois prennent les champs des citoyens, font des faux jugements, tuent pour rester au pouvoir et cherchent  l’aide militaire d’autres pays ». Rien ne marche et toute la royauté tombe dans les mains des ennemis, le pays est anéanti et la population tuée ou déportée.

            Au Sud les politiciens se réunissent et cherchent des solutions pour ne pas tomber en ruine comme le nord. Le prophète parle : « Faites ce que Moise vous ait prescrit » et  surtout « Ne commencez pas à chercher de l’aide auprès de Dieu en lui offrant des offrandes ou à le prier, n’allez pas non plus chercher de l’aide d’autres pays, tout cela ne servira à rien,  mais observez les  paroles de Moïse qui sont déjà inscrits dans vos cœurs et tout marchera ; notez bien les prescriptions  vous données par  Moïse  ne sont pas difficiles à observer.

            Un  docteur de la loi arrive chez Jésus et lui demande ce qu’il doit faire pour entrer dans le Royaume  de Dieu,  Jésus  lui répond « qu’est-ce que Moïse vous a prescrit ? ». Le scribe lui répond : « Aimez Dieu de toutes vos forces et aimez le prochain comme vous-même. »  « Tu as bien répondu » dit Jésus, « fais cela ».

Mais qui est mon prochain ?

            Jésus de répondre :

Le type qui tombe dans les mains des brigands et qui a besoin de votre aide.

Ne faites pas  comme ce prêtre ou ce Lévite, dans mon récit, mais comme le Samaritain.

Ce Samaritain a fait de cet homme blessé  un prochain.

            Qu’est-ce que nous voyons ! Qui est le prochain des grandes personnes : La famille. Quel pauvre malade est aidé par les autorités ?......... Ou est notre prochain pour l’instant?

            Dans d’autres pays on ferme les frontières aux persécutés et aux blessés physiquement et spirituellement. On  divise ou on se retire  des pays pour « soi-disant » mieux penser à soi-même, et mieux vivre. Les rois d’après Salomon ont pensé de la même façon.

Dans la deuxième lecture,  St. Paul nous  dit : « les paroles de Jésus sont Alpha et Omega ».

            Beaucoup de pays sont fondés sur la doctrine du Christ, mais petit à petit ils  veulent  oublier cette grande sagesse et enlèvent ce symbole des places publiques pour y mettre  d’autres en évidence.

            Si nous construisons les pays sur les paroles du Christ, les pays déborderont de  paix, du miel et du lait.

« Aimons notre prochain comme nous nous aimons nous-mêmes ».

Qui d’entre nous a fait des vrais  « prochains » ?

C.R. Paroisse  Notre Dame

BUMBA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire