mercredi 13 juillet 2016

Il y a-t-il eu détournement à Lisala ou non des billets d’avion destinés aux 3 lauréats de CONADI de Bumba ?


Il y a-t-il eu détournement à Lisala ou non des billets d’avion
destinés aux 3 lauréats de CONADI de Bumba ?

          La population de Bumba s’est beaucoup demandée avec regret s’il y a eu détournement ou non des billets d’avion du trajet Lisala – Kinshasa, destinés aux lauréats de Concours national de dictée (CONADI) organisé depuis le mois d’avril par le Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté (EPS-INC) sous le financement de l’Organisation internationale de la francophonie.
          Les 4 lauréats de la province de la Mongala dont 3 sont de Bumba (comme nous avons écrit dans un article précédent) devraient quitter Lisala vers le début juillet pour aller participer au concours national de dictée à Kinshasa en compagnie de lauréats d’autres provinces éducationnelles du pays. 
Les 3 Lauréats de Bumba
          Mais curieusement, en dernière minute, on est surpris d’apprendre qu’il n’y a eu qu’un seul billet disponible pour emmener à Kinshasa un seul candidat (pour chaque province)  au lieu de 4 comme initialement prévus.
          D’aucuns se posent alors des questions : Est-ce vrai que le gouvernement a changé d’avis ?, le quota de chaque province éducationnelle est réellement réduit à un seul candidat sans que l’autorité nationale organisatrice avertisse d’avance les autorités locales y compris les écoles de l’intérieur du pays, pour que celles-ci organise honnêtement et en toute transparence un autre concours provincial parmi lesdits 4 lauréats afin d’en obtenir un seul qui devrait représenter valablement la province ? 
          En plus, la date prévue pour le départ était aussi légèrement modifiée. Le départ n’est plus au début du mois de juillet comme initialement prévu, mais subitement avancé vers le 25 juin. Le Chef de division provinciale de Lisala a alors unilatéralement donné des injonctions à son subalterne de Bumba d’organiser précipitamment un concours pour les 3 lauréats-candidats de Bumba afin qu’un seul de Bumba aille se mesurer avec celui de Lisala. Est-ce là une bonne façon de choisir le meilleur candidat provincial ? Pourquoi ne pas directement désigner le meilleur de 4 qui n’était que la fille de l’EP 2 Notre Dame qui a obtenu beaucoup plus des points que tous les quatre, car les résultats de chacun de ces élèves étaient connus. 
Celle qui était la meileure au test de dictée à la Mongala, mais elle n'était pas choisie pour se rendre à Kinshasa
          Cette initiative de l’autorité de la division provinciale de Lisala n’était qu’une manœuvre pour éliminer tous les meilleurs de Bumba et de n’envoyer à Kinshasa que le candidat de Lisala, de l’EP Theresita, alors qu’il n’était pas le meilleur. Cela n’a pas du tout plu aux parents de 3 candidats de Bumba, excepté Monsieur Libana, qui a précipitamment emmené son fils pour se mesurer avec le candidat de Lisala.
          Dans de pareilles circonstances, on ne devrait pas accepter que cet enfant de Mr Libana de Bumba puisse passer ce Nième concours parsemé cette fois-ci de fraude et d’injustice parce que l’échec de Libana était prévisible car : 1°) d’emblée, avant même de passer ce texte, le Chef de division provinciale avait déjà acheté le billet d’avion au nom de candidat de Lisala (le fils d’un Abbé de Lisala), comment le candidat de Bumba devrait réussir ? 2°) le papier de dictée de candidat de Lisala contenait des écrits de couleurs différentes de stylo ; cela prouve qu’on l’a favorisé par le correcteur …     
          Le ministre provincial de l’enseignement devrait prendre les choses en mains et organiser équitablement à temps un autre concours final au niveau de la province de façon à avoir un seul représentant valable de la province, plutôt que d’envoyer à Kinshasa le lauréat de Lisala puisque favorisé par les siens alors que ce dernier n’était pas le meilleur des 4.

          De tels actes injustes pratiqués par certaines autorités de Lisala en défaveur du territoire de Bumba se sont déjà réalisés dans le passé ; le dernier en date est le test de dissertation dont les gagnants, les collégiens de Notre Dame de Bumba, dépassaient de loin les candidats de Lisala, et ne se sont rendus nulle part ! Cela doit beaucoup interpeller la conscience de la classe des élites bumbatraciennes en ce début d’activités de la toute nouvelle province de la Mongala. Ces dernières doivent ouvrir les yeux et lutter pour bannir toute sorte d’injustice et de corruption qui se feront au détriment de la population de Bumba !
                                                                           Antonio Lisuma























Aucun commentaire:

Publier un commentaire