dimanche 3 juillet 2016

Quatorzième dimanche Année C


14ème Dimanche, Année C

Isaïe 66,10-14 ;  Galates 6,14-18 ; Luc 10,1-12, 17-20.

La Paix.

            Les quatre évangélistes nous parlent de l’envoie apostolique des douze apôtres  et uniquement St. Luc ajoute que Jésus envoie aussi 72 disciples pour faire la même chose. Dans ce temps on parlait que le monde était peuplé de  72 pays, ainsi 72 disciples partent pour mettre la paix dans le monde entier.

            Les conseils de Jésus  aux disciples :

            A/   Il faut être détaché de tout bien matériel. N’emportez pas d’argent, ni  souliers, ni  tuniques.  Rien.  Si vous êtes invités,  mangez et buvez ce qu’on vous donne.  « Ne dites pas, je n’aime pas cela, je n’aime pas cela non plus, ces mots ne peuvent pas se  trouver pas dans votre vocabulaire. Ne commencez pas non plus à enlever la poussière de votre assiette oui de votre ver à boire. Tout cela ne favorise pas l’entente.

            B/ Quel sera votre message : la paix.  Si les gens acceptent votre paix, restez avec eux ; mangez et buvez. S’ils n’acceptent pas votre paix, partez, ne commencez pas à discuter ou à menacer,  partez, n’amenez rien,  même pas la poussière de leur route.   Dites seulement : C’est triste, nous  sommes venus uniquement  pour   vous donner la paix.

            Ecoutons St. Paul aux Galates.

            Saint Paul dit : « seulement le Christ m’intéresse, le nouvel homme, l’homme de paix.  « Je ne veux plus vous entendre discuter :   faut-il  circoncire ou ne pas circoncire les gens. Ne parlez plus de ces histoires. J’en ai marre de vous entendre discuter sur tous ces points. Donnez la paix.  La Paix du Seigneur. Les gens ont uniquement  besoin de la Paix. 

             Mes amis,

            Si nous évangélisons ne commençons pas à discuter : « mariage ou pas mariage de prêtre  » ; « communion aux divorcés ou pas » ;  « Sept sacrements ou pas de sacrements »;« Sacerdoce ou pas de sacerdoce » ; « Prier dans cette église ou dans une autre » ;  «  Une telle liturgie ou une autre. » Laissons  tomber toutes ces histoires.  Le monde a besoin de la paix.  L’essentiel, c’est la PAIX. Mettons la paix dans notre maison, dans notre ville, dans notre pays, et les gens seront dans la joie. Ne discutons pas sur des affaires, qui  n’ont même pas été mentionnées par le Christ.

            Ecoutons le prophète  Isaïe.

            Le Prophète Isaïe prophétise toujours l’espoir. Il s’adresse  aux habitants  de Jérusalem déportés dans le pays de Babylon. Il prophétise : « Un jour nous retournerons à Jérusalem,   là-bas nous serons plein de joie : nous serons allaités et rassasiés par le  sein consolateur de Jérusalem ; avec des délices nous sucerons ses mamelles plantureuses, la paix coulera vers nous comme un grand fleuve, et tous, nous serons heureux comme les   bébés allaitants   les seins de leur mère. »

            Nous sommes tous les disciples du Christ.  « Mettons la paix  et la joie dans le  monde »  C’est notre unique travail.

            Les disciples du Christ reviennent, ils sont très contents parce qu’ils ont vu des changements.  La paix est revenue par ci par là ?  Le Christ de répondre : « Soyez surtout content  que votre nom est inscrit maintenant dans le ciel » 

« Notre nom est inscrit au ciel ? »

            Mettons-nous la paix où nous vivons ?  Mettons-nous la paix dans notre maison, dans notre travail ?   Mettons–nous la paix en étant fonctionnaire de l’état, en étant entrepreneur, en étant multinational, en étant ministre ou député, en étant prêtre, religieux ou évêque ? Ou discutons-nous sur des queues de cerises.   A cause de notre travail, la population est-elle  devenue heureuse comme un bébé buvant le lait du sein de sa maman. ?

Nous sommes tous  disciples du Christ

C.R. Paroisse  Notre Dame

BUMBA

           

Aucun commentaire:

Publier un commentaire