dimanche 18 juin 2017

LA VIE D’UN FOU DIFFERENT DES AUTRES A BUMBA


LA  VIE  D’UN FOU DIFFERENT DES AUTRES  A  BUMBA

Parmi les fous, nous avons ceux qui sont aptes à certains travaux manuels leur offrant  une survie ;  par contre, d’autres se laissent à la mendicité et aux vagabondages  inutiles.

            L’un parmi ces fous à Bumba est connu par sa touche de coiffeur. Il gagne son pain quotidien par coiffure et il a une clientèle compréhensive. D’aucuns craignent l’état mental du coiffeur et pensent qu’il peut faire du charabia sur leurs têtes. Mais celui-ci n’a jamais  blessé un client,  soit par imprudence soit par  conscience (état mental).


Les garçons sont contents, il fait ça bien
Notre coiffeur  préfère rester dans l’anonymat mais il  nous a permis de capturer des images de son métier. Il est fou collaborateur et bavarde aisément avec  ses clients.

Comment pouvons-nous interpréter ce genre de fou ?

Ø  Est-il fou intelligent ?

Ø  Est-il fou débrouillant ?

Nous avons conclu qu’il est plutôt différent des autres.


Il travaille, il s'occupe, il ne fait pas de mal à personne au contraire, c'est un bon garçon.
            Il est certain que la folie trouble l’état mental de la personne, elle lui met en confusion et lui commande de tout faire selon  un désir incontrôlé,  mais un fou qui parvient à s’occuper de son propre pain est différent des autres qui se laissent à la mendicité  et aux vagabondages  inutiles.

 

                                                                                                                 Monese  Eric

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire