mardi 27 juin 2017

Les examens d’Etat de l’édition 2017 à Bumba



 
 
Les examens d’Etat de l’édition 2017 à Bumba
          Les élèves finalistes des écoles secondaires de toutes les sections ont pris d’assaut les 8 centres de passation des examens d’Etat de la cité de Bumba.
          Les cérémonies marquant l’ouverture de ces examens ont eu lieu le premier jour, le lundi 19 juin 2017 à partir de 8 heures et quart au Collège Notre Dame de Bumba sous la houlette de l’Administrateur de territoire de Bumba, Monsieur Jean Miché Lambi Lamene qui, après divers mots de circonstance, a déclaré ouverte la 51e session des examens d’Etat, édition 2017.
L'inspecteur  Kusagba  Boniface
          Sous la modération de monsieur l’Inspecteur Kusagba Boniface, qui était déjà réhabilité à son poste après une courte période de suspension, la première autorité à prendre la parole était monsieur Paulin Agalia, le Chef de sous-division provinciale de Bumba 1, qui a encouragé les élèves finalistes, les exhortant à bien travailler leurs examens et à éviter toute précipitation. Il a notamment présenté le nombre de candidats à cette épreuve, soit 2106 inscrits dont 538 filles, soit un taux de 25 % pour les femmes ; une réelle baisse par rapport aux années précédentes.
Ils sont ici pour que les paroles soient respectées.
          Ensuite, monsieur  l’Inspecteur principal provincial et superviseur de tous les 8 centres de Bumba 1, a pris la parole pour exhorter les élèves candidats à bien travailler leurs examens en se conformant aux instructions établies. Il a ensuite mis en garde les candidats qui cherchent souvent à changer de copie d’item en plein examen avec le risque de tomber sur une série différente des autres items reçus, lequel risque entraînerait l’échec du candidat à l’examen. Enfin, il a insisté en terminant sur le respect strict de timing de l’examen. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les examens sont bien arrivés intactes de Kinshasa à Bumba.
 La durée de passation est strictement à respecter, les examens commencent à 8h pour prendre fin à 12h. La tricherie, la collaboration et les bruits inutiles sont des maux qui sont strictement prohibés dans la salle d’examen. Un cas de tricherie bien établi doit être puni conformément aux règlements et l’élève attrapé en flagrance sera renvoyé de l’école.
 
 
 
 

L'organisation est parfaitement en ordre.
 
 
 
           Les examens se sont terminés ce jeudi 22 juin avec des cours de langue, le Français et l’anglais, sans qu’aucun incident majeur ne soit signalé dans tous les 8 centres de Bumba, hormis cet incident malheureux survenu le deuxième jour des examens, le jour des examens d’option, où un Chef de centre établi à l’EP Hélène de Chappotin s’est permis dans l' après-midi de prendre les copies de réponse déjà déposées par les finalistes du Collège Notre Dame (les réponses des collégiens Lungi et Amboka notamment) pour les donner ensuite aux finalistes de l’EDAP (école d’application de l’ISP BUMBA) qui traînaient encore dans les salles d’examens afin que ces derniers recopient les réponses des collégiens précités… Quelle pratique éhontée de fraude, de corruption et de favoritisme, de la part d’un chef de centre !?  
                                                                              Antonio Lisuma
 
 
                                                          
 
 






 



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire