vendredi 15 février 2019

Bumba : Les agronomes accusés de passivité


Bumba : Les agronomes accusés de passivité

                       Les techniciens agronomes de Bumba sont reprochés d’une attitude passive du fait qu’ils ne parviennent pas à valoriser les travaux de la terre au sein de leur milieu. Ce reproche est formulé par une bonne partie de la population bumbatracienne qui, constatant la rareté de certains fruits et légumes, souhaite voir dans sa contrée l’abondance des fruits, légumes et tant d’autres plantes à partir de la pratique des connaissances acquises dans l’atelier forgeant les spécialistes en agronomie. Cette réclamation est due à la faible production des produits agricoles de consommation courante tels qu’avocat, orange, banane et autres fruits comestibles dont la nécessité s’avère très utile à la santé humaine.

                 Outre le reproche formulé, elle suggère aux techniciens de l’agronomie d’organiser des forums ou d’animer des émissions aux radios locales afin de bannir des lacunes dans les esprits des planteurs de la place qui ne sont pas à mesure de réaliser une récolte abondante ou conforme au travail abattu.
 
 
                    Cependant l’absence au marché des fruits comme la papaye et l’ananas pousse les Bumbatraciens à déplorer ce caractère passif et à inviter les concernés à mettre en pratique leurs connaissances afin que cette pénurie inquiétant la population soit éradiquée et que cette dernière soit toujours pourvue de ce dont elle a besoin comme pain quotidien. Pour ce faire, elle salue l’audace de quelques braves agriculteurs et de quelques agronomes actifs qui font preuve de la maîtrise du savoir agronomique en aidant le marché bumbatracien  à combler quand même son espace vert.

 
                 Nous rappelons que le territoire de Bumba se trouvant dans la province de la Mongala est entouré d’une immense forêt qui n’a toujours été frôlée que par une agriculture artisanale pratiquée par les autochtones qui usent de leur savoir pour approvisionner le territoire en vivres.
 

 
                  Sur ce, nous sommes d’avis que l’intervention des agronomes professionnels auprès de ceux qui sont amateurs pourrait bel et bien gonfler ou abonder le rendement agricole au cas où ces spécialistes de l’agronomie se plongeraient dans les travaux de la terre qu’ils sont sensés maîtriser afin de faire de leur terroir un grenier susceptible d’attirer à son profit la curiosité des régions environnantes.

                                                                                                        Par Bienvenu Balomao      





 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire