lundi 11 février 2019

EXCLUSION SCOLAIRE DES ELEVES TRICHEURS


EXCLUSION SCOLAIRE DES ELEVES TRICHEURS

Le 15 janvier dernier, au cours d’un rassemblement scolaire, le préfet des études du collège Notre Dame publie la décision du conseil de discipline infligeant un châtiment exemplaire à trois élèves déclarés coupables de « tricherie ». Cette fois ci, ce sont les élèves de 6ème secondaire, tous candidats aux Examens d’Etat de l’option Math Physique. « Qui aime bien, châtie bien », dit-on. Nous rappelons ici que tricher c’est enfreindre les règles d’une épreuve en vue de réussir malhonnêtement.

Dès lors, nous estimons cette décision avantageuse dans un milieu scolaire, quoique les parents d’élèves coupables supportent douloureusement cette peine.


Le Collège a besoin des peintures ! Qui nous aidera !!
Ainsi, cette mesure répressive est un remède nécessaire à l’éducation de la jeunesse sur qui repose l’espoir du pays. Aujourd’hui, ce fléau avec ses corolaires notamment la corruption, la fraude, le vol, le détournement, détruisent gravement  notre société où nous ne cessons de déplorer des diplômés incompétents, des dirigeants corrompus, des cadres détourneurs de fonds publics, etc.

En outre, cette décision est une prévention efficace contre les risques de la prolifération des réussites non méritées dans notre milieu éducatif.

Il est donc vital de condamner fermement la tricherie, la fraude, la corruption en vue de sortir notre société de l’abîme où elle se trouve plongée depuis des décennies.  

                                                               Maitre Gabriel ILUKU.

 

 





Aucun commentaire:

Publier un commentaire