jeudi 7 février 2019

UNE POIGNEE D’ELEVES DE 6EME SECONDAIRE ASSIMILES AUX AUTODIDACTES DES EXAMENS D’ETAT


UNE POIGNEE D’ELEVES DE 6EME SECONDAIRE ASSIMILES AUX AUTODIDACTES DES EXAMENS D’ETAT

            Après avoir été sans motifs valables assimilés aux « autodidactes », une poignée d’élèves réguliers de  6ème secondaire traversent une situation sévère de stress quant à la passation de leurs épreuves historiques d’Examens d’Etat.

            Il résulte de la réalité ci-dessus que les noms de ces élèves ne sont pas repris sur la liste déclarative des élèves finalistes par leurs chefs d’établissements et ce, malgré leur admission aux épreuves d’Examens d’Etat justifiée à l’issue du contrôle de leurs dossiers et le remplissage des fiches d’inscription aux Examens d’Etat appelés communément « Formulaires des Examens d’Etat ».

            Ces élèves de 6ème supposés  depuis lors réguliers, ne sont pas reconnus aujourd’hui à l’Inspection Générale qui vient de publier les listes définitives des candidats finalistes réguliers aux Examens d’Etat. Ils sont sans procès convertis aux autodidactes.


Quelque 'uns de ces finalistes malheureux
            D’ailleurs, ce statut « Autodidacte » peut également offrir une matière à controverse car, un autodidacte est quiconque qui s’instruit seul ou sans maitre; ce dernier ne peut plus être encore un élève régulier en classe. Le cas de ces élèves infortunés est grave et contraire à toute logique pédagogique rationnelle !

Cependant, l’Inspecteur chef de pool du secondaire de Bumba I,    monsieur Boniface KUSAGBA, qui est très indigné de cette triste réalité, assure d’accompagner ces élèves délaissés  durant toutes les épreuves des « autodidactes » dont le préliminaire est prévu le mois de février en cours.

            Tenant compte de la psychose provoquée au sein de ces élèves ainsi que de leurs parents, nous avons estimé nécessaire de fustiger ces abus professionnels insoutenables dont en sont victimes ces élèves très angoissés. Nous implorons également les autorités hiérarchiques compétentes à s’investir davantage aux fins d’aligner comme candidats réguliers tous ces élèves aux épreuves prestigieuses d’Examens d’Etat et ce, aux frais des établissements scolaires respectifs ayant insidieusement commis ce genre d’imprudence grave. Et ce sera le triomphe d’une justice équitable.           
 
                                                                                     Maître Iluku Gabriel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire