jeudi 25 avril 2019

ARTICLE SUR COIFFURE DAMES


ARTICLE SUR COIFFURE DAMES

Dans la cité de Bumba comme partout dans le monde, les femmes adorent se faire la tresse.
La plupart des femmes de Bumba se tressent et d’autres en minorité, se font raser c’est-à-dire enlever les cheveux de leurs têtes.
Maboko
A Bumba particulièrement, une grande partie des femmes se font tresser.
Arabe
Avec différents modèles, les bumbalaises cherchent à se rendre encore plus belle et attirante. Cependant, nous trouvons aussi à Bumba une partie des filles qui se font raser comme les hommes. Ce sont souvent les filles des écoles catholiques qui se rasent à 2 centimètres en général. Dans d’autres écoles non conventionnées catholiques, les filles se tressent leurs cheveux ; dans ces écoles, on peut trouver certains modèles tels que : Arabe et Mbouta
-Mbouta est un modèle souvent exigé dans les écoles.  À Kinshasa, On l’identifie des « Maboko »
Chez nous, nous l’appelons Mbouta. Celui-ci se tresse de façons : simple et gonflé.

Simple : souvent réservé pour les élèves, les femmes qui se prêtent à mettre les plantes.

Mbouta  Simple
Gonflé : souvent pour les femmes qui mettent au monde ou accouchent. On pourrait remarquer un tas des mèches, une partie d’habit plié et mis à l’intérieur pour donner un peu de volume aux cheveux lors du tressage de ce modèle (Mbouta)


Mbouta  gonflée
-Arabe, encore plus simple et facile que Mbouta. Arabe et Mbouta peuvent se tresser en étoile, en queue de cheval et ainsi de suite….
A part l’Arabe et le Mbouta, on peut trouver encore d’autres modèles que l’on tresse avec mèche ; nous citons là : l’écaille, rasta …
Brazza

Avec les cheveux seuls, les bumbalaises se font aussi des modèles.

Nous trouvons aussi certains modèles tressés avec les fils de Brazza en natte

Avec le cheveu seul, on se fait aussi des modèles après le défrisage de celle-ci. 

                                                                        Mdll Monzia  Grâce




Aucun commentaire:

Publier un commentaire