lundi 22 avril 2019

TOLEKA


TOLEKA
 
Localement appelé « toleka » qui ne désigne rien d’autre qu’un engin mobile, terrestre et privé muni de deux roues propulsées à la seule force des muscles à l’aide d’un pédalier relié à la roue arrière au moyen d’une chaine servant au transport payant des personnes et des bagages de porte à porte contrairement aux transports en commun qui transportent les passagers entre les points prédéterminés : stations, arrêts de bus, gares

            Partant de son étymologie, le terme « toleka » vient du « lingala » (langue parlée dans la partie Nord de la République Démocratique du Congo) qui signifie « Partons ».

En voyant le sens du terme toleka qui est partons, ceci témoigne en ce sens un esprit ouvert et prêt à déclencher une action à chaque seconde qu’on fait appel à ces fortes gens appelés « tolekistes »

Toujours coopératifs, ils ont un esprit ouvert et hospitaliers et de ce fait sillonnent partout dans la cité pour chercher des clients. C’est un travail qui recommande la force physiques et l’endurance car chez nous, on vit dans une région chaude à des soleil ardent presque tous les jours.

Vu qu’on se sert des bicyclettes et que celles-ci fonctionnent à l’aide d’une force physique, le travail demande beaucoup plus d’énergie et d’endurance car c’est le soleil qui frappe. De plus on est fort et endurant, de plus on gagne et c’est ça la devise de tous les jours.








En voyant la conjoncture actuelle du pays durant la quelle on traverse une crise énorme marquée par un taux élevé de chômage, plusieurs personnes intellectuelles qu’analphabètes se sont lancées à l’aventure pour trouver le pain de survie quotidien. Ils assurent le transport des personnes et de leurs bagages d’abord à l’intérieur de la cité et ensuite dans les milieux intérieurs éloignés. Ils parcourent des distances de plus de 300 km munis des bagages de plus de 100 kg. Ils sont nombreux et on peut estimer à 500 leur nombre rien qu’à l’intérieur de la cité verte de Bumba c’est pourquoi à eux est la force sur certaines décisions tant politiques qu’administratives. Par leur unité et leur nombre élevé, ils influencent toutes les décisions publiques à l’intérieur de la cité du fait que même les grands politiciens du pays demandent leurs soutiens lors de leurs campagnes électorales. Bien organisés du fait que chacun est muni de sa carte d’immatriculation avec son numéro d’ordre, ils assistent à leurs assemblées générales une fois dans chaque mois et ont aussi un président au niveau de la cité et ensuite au niveau territorial.
 
 
 
        Mr. Amboka   Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire