mardi 30 novembre 2010

Paroisse


Premier dimanche de l’Avant
Isaïe 2,1-5                            Romains 13,11-14                              Matthieu  24,37-44

Jésus dit : « Deux hommes travaillent aux champs : l’un est pris, l’autre laissé. Deux femmes travaillent : l’une est prise, l’autre laissée ». Tous travaillent, Ils ne prient pas, ils travaillent. Les uns sont pris, les autres sont laissés Voulons-nous être pris ?  Ou, serons-nous laissés  Deux hommes devant un bon dîner, une table bien garnie. L’un mange tous les jours, il ne manque jamais d’argent pour manger. L’autre est souvent affamé, et ne mange pas à satiété. Le premier trouvera le dîner normal, et il ne dira rien. L’autre est très content,  il sourit, et se dit, aujourd’hui je remplirai mon ventre.
Aussi dans  le temps de Noé tout le monde travaillait. Mais selon le Christ les uns pour manger, pour boire, pour danser et pour  faire l’amour. Seulement  Noé, qui travaillait pour un autre but. Le déluge arrive, Noé se sauve.
Dans le temps du Christ, dix filles l’attendent. Cinq se préparent bien, les cinq autres s’amusent. Le Christ prend les cinq premières.
Nous travaillons tous. Nous travaillons pour quoi ? Nous travaillons pour bien manger et pour s’amuser ? Ou, nous travaillons pour un autre but ?
Le prophète Isaïe nous dit.  La population veut une nouvelle Jérusalem.  Les uns disent : « Nous irons à la guerre, nous tuerons les mauvais et nous bâtirons une nouvelle Jérusalem. » Les autres disent : « nous jetterons nos armes et nous travaillerons  dans la justice. »
St. Paul nous dit aujourd’hui : «Ne travaillons pas dans les ténèbres mais bien dans la transparence. » 
Quel est notre travail ?
Nous serons pris…… ?  Nous serons laissés……. ? et si nous restons,  nous nous noierons dans nos histoires comme dans le temps de Noé.

Noël s’approche. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire