mardi 8 mars 2011

Evénement

L’OURAGAN LAISSE DES TRACES MACABRES A BUMBA

          La cité de Bumba a connu des moments de désolation en l’après-midi de jeudi 3 mars dernier.   

     
           Des arbres décimés et écroulés, des toitures de maison endommagées en partie pour les uns, emportées entièrement pour les autres, comme c’est le cas avec celle de la maison de monsieur Vincent Mokako, le Vice Gouverneur de la Province de l’Equateur dont la toiture s’est envolée quasi entièrement,  des murs de clôture pour la plupart en bambous effondrés, l’ouragan qui arrive souvent vers la fin de la saison sèche et le début de la saison de pluie a plongé les habitants de Bumba dans une stupeur épouvantable. Plusieurs dégâts matériels furent signalés de part et d’autre, à travers la cité de Bumba, ainsi que dans les villages environnants.




          La tempête, accompagnée des coups de foudre et des tonnerres, fut très violente au point que même l’antenne de la Radio Communautaire Bumba Lokole, une des radios émettant sur FM à Bumba, haute de près de 45 mètres, fut endommagée et brisée en trois morceaux !



 Malheur à cette radio qui, du coup, vient de stopper ses émissions alors qu’elle s’apprêtait à célébrer son premier anniversaire vers mi mars prochain.
          Le comble était la mort d’un pousse-pousseur qui s’est abrité seul, fuyant la pluie, dans une vielle paillote d’une rizerie située derrière le bar "PLUS 1" dans la concession Nogueira, une des anciennes sociétés commerciales de Bumba.

Monsieur Henry Makpala, Originaire de Modzamboli





La paillote s’est effondrée sur le malheureux dont le cadavre ne fut découvert que le vendredi 4 mars dernier par des ouvriers envoyés sur le lieu pour enlever la ruine de la paillote…




                                                                                                                               Antonio Lisuma       
           

Aucun commentaire:

Publier un commentaire