vendredi 6 mai 2011

Evénement

Les oubliés


Un homme, il ne faut même pas dire son nom est né à 1935 à la PLZ Yaligimba. A dix huit ans il est engagé par la compagnie comme chauffeur,. Il se  marie à une  femme qui lui donne 5 enfants.
 En 1964 la rébellion de Mulele sévit  à Yaligimba et tout le monde fuit. Notre monsieur, sa femme et ses enfants arrivent à Bumba où  l’état congolais l’engage comme  chauffeur après la rébellion.
Dans les 70, la compagnie  DVV ( Dumon Vander Venne) arrive  à Bumba pour prolonger  le chemin de fer Aketi-Bumba, elle  engage notre homme et l’envoie dans son autre chantier à Kisangani. Sa femme, étant un peu malade préfère  rester à Bumba avec  les 5 enfants. A Kisangani, étant seul, il prend une nouvelle femme de laquelle naissent trois enfants, qui meurent aussitôt dès le bas âge. Dans les années 80 la compagnie DVV quitte Kisangani et notre homme  retourne à Bumba avec sa nouvelle femme et sans enfants. Les deux femmes s’entendent bien et la deuxième soigne la première  aussi bien que possible. Entre temps deux des 5 enfants de la première femme meurent.   
Lui de sa part  s’engage comme chauffeur à la compagnie Nogueira et y travaille bien et est estimé par ses patrons. Entre temps sa première femme meurt dans les bras de la deuxième. Suite à la rébellion de Bemba la compagnie Nogueira quitte Bumba  et notre chauffeur devient chômeur à l’âge de 63 ans.
Monsieur le chauffeur, Buba Ivo et sa femme  Aziza  Charufa

Notre chauffeur a travaillé d’abord dans la compagnie PLZ, après il a servi l’état pour ensuite travailler chez DVV et à la fin chez Nogueira. Il a travaillé sans interruption  de l’année 1953 jusqu’à l’année 1997, donc 44 ans. En étant chauffeur il n’a ni provoqué ni  fait un  accident et maintenant notre homme, malade, il ne sait presque plus marcher,  ne voit qu’à peine et il habite, sans touché sa pension,  dans sa maison qui n’a qu’une pièce qu’il sert en même temps  comme salon et chambre à coucher, avec sa femme malade, qui a été trois fois opérée au ventre sans se faire   guérir. Sa femme originaire de Walikale, territoire situé sur la route Kisangani - Goma , n’a aucune compagne à Bumba avec laquelle elle pourrait partager la même langue maternelle. En plus, dans cette parcelle  habitent également le fils de notre chauffeur, qui est également sans emploie, sa femme et ses cinq enfants.
Avec leur petit fils !


Un homme qui a travaillé pour quatre compagnies, qui a toujours roulé avec sagesse et conscience professionnelle  se trouve maintenant dans une situation dépourvue de tout. Il n’a pas d’argent pour acheter un médicament ni un morceau de viande ou du poisson mais attend  avec sa femme uniquement  la mort, sauveur. !!!!!

Pitié, pitié pitié.


                                                                                                    P. Carlos Rommel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire