dimanche 29 mai 2011

Evénement

DISCOURS INTEGRAL DE MAMAN OLIVE LEMBE KABILA
AU COMPLEXE SCOLAIRE NOTRE DAME DE BUMBA
 CE MERCREDI 18 MAI 2011

          Mesdames et messieurs, en vos propres qualités respectives, je vous salue encore une fois, bonjour!
          Tous les collégiens, les élèves, les enfants de l’école maternelle, bonjour !
L'arrivée de Madma Olive au complex scolaire Notre Dame

          Je crois que, comme vous savez tous la première préoccupation de notre Cher Papa, parmi les 5 chantiers, il n’a pas oublié le chantier éducation. Les plus grands sûrement comprennent, et ils savent parce qu’ils sont devenus très mûrs, ensemble avec tous les adultes, que c’est à travers l’éducation ensemble avec l’instruction de nos jours que nous devenons quelqu’un dans la vie, parce que pour ce qui est du reste, nous la génération précédente, nous sommes sacrifiés, nous sommes sacrifiés pourquoi ? Parce que nous avons acquis une mauvaise mentalité. Certains parmi nous n’ont pas reçu une bonne éducation. Le mode de vie et mœurs ont changé et beaucoup d’autres détails.
          Vous les enfants vous êtes l’avenir du Congo. Vous êtes le représentant légal du Congo Futur. C’est pourquoi aujourd’hui présent, je me permets de féliciter très vivement le Curé Carlos, le Père Carlos, qui a accepté de tout laisser, de tout abandonner. Vous connaissez bien son histoire si mieux que moi ; je viens de l’entendre seulement maintenant, pour être avec vous, pour contribuer à la vie future de nos enfants, parce que nous ne pouvons rien faire s’il n’y a rien dans la caboche.



          Je félicite tous ceux qui de pair avec lui, l’accompagnent dans cette lourde tâche. C’est comme ça que vous devez faire des efforts pour étudier, comme vous avez la chance, vous avez beaucoup de chance ici à Bumba, je ne pouvais pas m’imaginer qu’il y avait une école de cette ampleur ici dans cette ville. C’est pourquoi jeunes gens, je vous exhorte et je vous encourage à travailler encore plus et plus encore pour pouvoir mieux nous défendre dans le Congo de demain ; parce que nous avons l’exemple vivant ici devant vous : Le Père Carlos, qui s’est sacrifié pour le bien être de notre avenir, surtout de nos enfants. Pour nous enseignants, professeurs, le service de l’Etat, allez ensemble, main dans la main, goutte par goutte pour le besoin de l’éducation de nos enfants.
          Moi, humble maman Olive, ma formation que j’ai reçue, c’est la pédagogie, c'est-à-dire peut-être si je n’étais pas ce que je suis aujourd’hui je serai enseignante comme vous ; et pour moi, c’est dans l’éducation que nous avons la clé du changement de mentalité. C’est le plus important. C’est dans le travail que l’on peut changer la situation de notre pays. Nous avons déjà commencé quelque part, mais nous avons besoin de tout le monde, grand et petit, chacun dans son domaine. Nous avons besoin de la participation de tous pour pouvoir continuer à vaquer avec l’élan que nous a lancé le Président, pour continuer à le soutenir parce que nous avons besoin de vous voir développés.



          La vision qu’il a pour le pays : nous avons besoin de le suivre pour que nous ne puissions plus connaître les situations du passé. Les choses doivent changer. Les jeunes, la balle se trouve dans votre camp. Si vous travaillez bien, si vous suivez bien votre éducation, peut-être que parmi vous se trouve la prochaine maman Olive. Et vous parents, ne démissionnez pas, il est votre devoir premier, il est de votre devoir de supporter l’éducation de vos enfants. Il ne faut pas devenir démissionnaires quant à votre responsabilité, chers parents. Il ne suffit pas de faire des enfants mais aussi de subvenir à leur besoin. Et c’est vraiment une très grande chance que vous avez. Je peux vous assurer. Rassurez-vous, bien que le Père Carlos vient de dire qu’il ne nous demande rien du tout, il nous donne déjà beaucoup, mais ensemble avec lui, nous ferons des grandes choses ; et vous devez tous le soutenir, il est parmi ceux qui ont décidé de devenir congolais par nature. Beaucoup sont déjà partis, il y a peu encore parmi lesquels lui ici présent participe à la bonne éducation de nos enfants.
Le départ vers l'avion.

          Je vous remercie tous, tous le staff, toutes les personnes qui ensemble avec le Père Carlos contribue à la bonne éducation de nos enfants. Je n’ai pas vraiment beaucoup à vous dire, je ne peux que vous encourager de continuer dans cet élan là.
          Que Dieu vous bénisse !
          Et je vous dirai déjà au revoir parce que je suis en route, pour me déplacer autre part, au revoir. (Acclamation)
                                                                  Propos recueillis par Antonio Lisuma.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire