dimanche 8 mai 2011

Evénement

LE DEFILE DES ENSEIGNANTS ET DES ELEVES
LE 30 AVRIL DERNIER

          Ils n’ont pas un salaire satisfaisant, et pourtant ils ont organisé un grand défilé en cette journée du 30 avril 2011. "Ils", ce sont les enseignants de la R.D. Congo en général, et ceux de Bumba en particulier.
          C’est devenu presque une habitude au Congo où la masse des agents de la fonction publique croupissent dans une misère sans nom, mais qui continuent malgré eux à vaquer stoïquement à leurs multiples occupations, sans se soucier du changement du statu quo, se contentant du peu qu’ils perçoivent au bout d’un mois de service, avec espoir qu’un jour la situation s’améliorera d’elle-même. Ceci est suite peut-être au manque d’initiative allant dans le sens de la revendication populaire de l’amélioration des conditions sociales, ou soit à l’absence d’un leader qui peut les entraîner  dans ce sens, ou soit par la peur d’une éventuelle répression des autorités politico-militaires, qui tenteront sûrement de les étouffer.
L"école maternelle des soeurs Franciscaine soutenue par notre député provincial Mr. Kalonda

          Débuté peu après 10 heures, le défilé, qui était présidé à la tribune par l’Administrateur du territoire Adjoint, monsieur Baudouin Yenga Malembe, s’est déroulé pendant 3 heures. Plusieurs écoles ont traditionnellement répondu à l’appel lancé par les autorités scolaires, les invitant à organiser un grand défilé à l’occasion de la journée nationale de l’enseignement de la R. D. Congo.
L'école "privée" primaire des soeurs Franciscaines

          Les élèves des écoles maternelles ont ouvert la cérémonie sous le rythme des fanfares kimbanguistes après la parade des agents policiers. Ensuite, c’était le tour des élèves des écoles primaires à marcher. Ceux  du secondaire ont fermé la marche, et les derniers ont paradé vers 13 heures, l’heure à laquelle monsieur Agalia Makundu, le chef de la sous division provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel de Bumba, a pris la parole accordée par le protocole pour  prononcer son discours de remerciement aux autorités politico administratives qui ont concouru chacune en son niveau à assurer la bonne marche de l’éducation dans le pays, ensuite  il a  brièvement évoqué la médiocrité dans laquelle certaines écoles fonctionnent suite au manque d’ infrastructures, de matériels et d’autres équipements scolaires appropriés pour assurer un enseignement de qualité. Il a enfin encouragé les élèves à bien profiter de leur temps pour étudier ; il les a invité à s’activer davantage dans les activités scolaires et à bien apprendre les matières enseignées…
L'école pédagogique des soeurs Francisaines


Le fameux collège de Notre Dame












          Enfin, c’était le tour de l’Administrateur Adjoint, Mr Baudouin Yenga, de prendre la parole. Abordant presque dans le même sens que le précédent intervenant, il a clôturé cette manifestation en remerciant les enseignants et les élèves pour leur disponibilité et leur organisation pour la réussite de ce grand défilé ; il a interpellé les enfants à s’occuper convenablement de leurs études pour assurer un avenir prospère.
Notre administrateur adjoint Mr. Baudouin Yenga

          L’ambiance de la fête s’est poursuivit un peu plus tard dans l’après-midi en groupe d’enseignants ou d’autres autorités tant politico administratives que scolaires, autour d’un verre  aux bars ou dans les endroits aménagés à cet effet, où la bière a coulé à flot au rythme de la rumba congolaise...
L'école primaire de Notre Dame se repose au bar Nunes. 

                                                                             Antonio LISUMA















Aucun commentaire:

Publier un commentaire