mardi 6 septembre 2011

Evénement

La rentrée scolaire est effective à Bumba

Le 5 septembre 2011, le début de l'année scolaire à l'Ecole primaire Notre Dame 1
Les élèves se rangent devant leurs classes

          La rentrée scolaire est bel et bien effective dans la citée de Bumba ce lundi 5 septembre 2011, le premier lundi de mois de septembre.

Les élèves de la maternelle, grande section


          Plusieurs enfants en uniforme bleu blanc (la majorité) pour les élèves des écoles primaires et ceux du secondaire ont sillonné çà et là tôt ce matin à travers les rues de la cité de Bumba, les uns (la majorité) pour se rendre à l’école, les autres pour transiter d’abord au marché en vue de s’acheter les fournitures scolaires, les autres encore pour récupérer les frais scolaires chez un parent, etc.

La directrice Sr Anne Marie Machozi, elle sert les parents dans son bureau


          Selon le calendrier fixé par le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, les écoles devraient en principe ouvrir leurs portes ce lundi 5 septembre 2011, pour  l’exercice d’une nouvelle année scolaire.

La rentrée scolaire à la maternelle


          Les écoles de la cité de Bumba, comme peut-être partout à travers le pays, ont favorablement répondit au programme du ministère et ont donc ouvert leurs portes.

La moyenne section de la maternelle Notre Dame


          L’Institut Lokole, le Lycée Salongo, l’Ecole primaire Hélène de Chappotin, le Complexe scolaire Notre Dame, etc. ont effectivement commencé à enseigner.
          Au complexe scolaire Notre Dame du R.P. Carlos Rommel, les classes étaient pleines dès le premier jour.

Le directeur Jules Akanga, lui aussi sert les parents retardateurs qui affluent dans son bureau
          A l’Ecole maternelle Notre Dame, de nombreux parents ont envahit le bureau de la Sœur Directrice Anne Marie Machozi, une religieuse de la Doctrine Chrétienne, qui recevait en personne les frais scolaires versés par les parents.

La salle de 5e de l'EP 1 Notre Dame
          Les salles de petites sections des élèves de moins de 4 ans étaient dans les pleurs car les enfants ne souhaitaient pas se séparer brusquement des siens pour une autre vie en dehors la famille.

Devant le bureau de l'EP 1 Notre Dame
          Dans les deux Ecoles primaires : Notre Dame 1 du Directeur Jules Akanga et Notre Dame 2 de la Directrice Gbey Ivette,

La Directrice Ivette Gbey de l'E.P. 2 Notre Dame à la paroisse Saint Vincent s'active à servir les parents.
l’engouement était aussi observé dans leurs bureaux où un nombre assez important de parents retardateurs s’activaient à payer avec empressement les frais scolaires (le minerval) afin de ne pas manquer des places pour leurs enfants, car les places sont déjà limitées.

La classe de 2e A de l'EP 1 Notre Dame, les bancs manquaient ce premier jour des classes,
 mais on en aura bien entendu.
          On notera que dans certaines salles surtout celles de 1e ou de 2e année, le nombre d’élèves dépassent déjà 65 !

Devant l'E.P. 2 Notre Dame à la paroisse Saint Vincent

          Surtout  que 5 salles de classe étaient réservées rien que pour les élèves de 1e année ; en plus les enfants retardateurs ne font que  venir…

La classe de première à l'EP 2 Notre Dame,  à Saint Vincent.

          Au Collège Notre Dame du Préfet des études Camille Lindimbe, par contre, quand bien même il n’y avait pas d’engouement comme celui constaté à la maternelle et aux deux écoles primaires Notre Dame 1 et 2, les classes de 1e année du secondaire débordent presque, chacune compte déjà 50 élèves, et ce nombre va en décroissant au fur et à mesure qu’on passe en classe supérieure.

          En première année secondaire par exemple, 247 élèves sont répartis sur les listes de cinq classes, en deuxième année, 138 élèves sont dans les quatre salles ; quant aux élèves de deux salles de troisième (littéraire et scientifique math physique), ils sont au total 40 ; 54 en quatrième pour les deux sections, 45 pour les deux salles de cinquième, toujours de deux sections, et 33 en sixième, c'est-à-dire 22 en sixième littéraire et 11 en sixième math physique.

Le Préfet Camille Lindimbe (en chemise chocolat) se photographie dans la salle de 5e math physique du Collège Notre Dame

          Ce qui fait un total général provisoire (puisque les retardateurs viendront et continue à venir) de 555 élèves inscrits au Collège Notre Dame ce lundi 5 septembre…à suivre.

Le professeur Louison Mambo dans la salle de 5e littéraire du Collège Notre Dame.
                                  Propos recueillis par Antonio Lisuma
































La salle de 1ère  B du Collège Notre Dame avec un nouveau professeur
Masanga Jean


Aucun commentaire:

Publier un commentaire