mercredi 16 janvier 2013


DISCOURS DU REVEREND PÈRE BIENVENU FAMBIO

A L’OCCASION DE LA FÊTE DU CINQUANTENAIRE
 
DU REVEREND PÈRE CARLOS ROMMEL
 
CURE DE LA PAROISSE NOTRE DAME

LE 6 JANVIER 2013 A BUMBA

 

 

Excellence Monseigneur Louis Nkinga, Evêque de Lisala

Excellence Monseigneur Ferdinand MAEMBA, Evêque de LOLO

Excellence Mgr. Jérôme Makila, Prélat de sa Sainteté Benoît XVI

Excellence Mr. L’ambassadeur de l’Ordre Souverain de Malte

Excellences sénateurs et Députés Nationaux

Révérends Abbés, Révérends Pères, Révérendes Sœurs

Révérend Frères

Distinguées délégations venues de partout pour cette circonstance

Chers confrères Scheutistes

Distingués invités, dans vos titres et qualités respectifs,

 
Le Père Carlos à droite, en compagnie de Père Fambio

 
 
Je prends la parole comme délégué de notre Supérieur Général, le Père Timothy ATKIN, et de notre Supérieur Provincial de Kinshasa, le Père Louis Ngoy

 

Considérant le parcours combien marquant du Père Carlos Rommel, cicm, les deux supérieurs majeurs de notre Congrégation que j’ai cité auraient bien voulu partager avec lui et avec vous ce grand jour que fit le Seigneur : jour de fête et de joie.

Le Père Bienvenu Fambio, Secrétaire provincial des Pères scheutistes de la R.D. Congo
 

Bien Cher Confrère Carlos,

 

Comme vous le savez, en ce moment où nous célébrons votre jubilé d’or de sacerdoce et de votre présence missionnaire ici au Congo, le Gouvernement général est en pleine période romaine qui ne se termine que vers la fin du mois de février, et le nouveau Gouvernement provincial de Kinshasa n’a que 6 jours d’existence et doit encore terminer les remises -reprises.

 

Cependant, nos deux supérieurs m’ont demandé de vous rassurer qu’ils restent spirituellement attachés à vous et à l’ici présent  en cette journée solennelle de votre jubilé.

Christian Ndongo, élève finaliste du Collège Notre Dame,
faisant la première lecture pendant la messe du jubilé d'or.
 

Excellence Monseigneur Louis Nkinga, Evêque de Lisala

Excellence Monseigneur Ferdinand MAEMBA, Evêque de LOLO

Excellence Mgr. Jérôme Makila, Prélat de sa Sainteté Benoît XVI

Excellence Mr. L’ambassadeur de l’Ordre Souverain de Malte

Excellences sénateurs et Députés Nationaux

Révérends Abbés, Révérends Pères, Révérendes Sœurs

Révérend Frères

Distinguées délégations venues de partout pour cette circonstance

Distingués invités, dans vos titres et qualités respectifs,

 

 

Notre message est articulé sur trois points à savoir :

 

·         Le ministère de notre confrère le Père Carlos Rommel, cicm

·         L’insertion des missionnaires de Scheut dans le diocèse de Lisala, précisément ici à Bumba

·         L’avenir de notre Congrégation dans le diocèse de Lisala

 

Bien chers frères et sœurs, biens aimés dans le Seigneur,

 

L’article deuxième de nos constitutions cicm dit ceci : ( je cite) « Nous sommes envoyés aux nations pour annoncer la bonne nouvelle, où notre présence missionnaire est le plus nécessaire, spécialement où l’Evangile n’est pas connu ou vécu. Nous quittons notre pays pour proclamer le salut comme le grand don de Dieu qui libère de toute oppression et division. A la suite de Jésus, nous nous adressons de préférence aux pauvres, destinateurs privilégiés du Royaume de Dieu ».

Le Père Carlos Rommel s'apprêta à lire l'évangile du jour au cours de la messe de son jubilé d'or.
 

A l’instar de notre fondateur Théophile Verbist, dès son jeune âge, notre Confrère le Père Carlos a entendu la voix du Seigneur et il a tout quitté au nom de Jésus et de son Evangile. De la même façon que notre fondateur partit pour la Chine, le Père Carlos s’est retrouvé en Afrique et plus précisément au Congo il y a de cela 50 ans jour pour jour. Nous vous disons Merci.

 

A la manière de Saint Paul, apôtre de gentils, le Père Carlos, a connu un parcours exceptionnel, et ce parcours n’a fait qu’approfondir, solidifier et affermir sa foi. Je suis plus que convaincu cher confrère, qu’en ce jour vous vous dites comme Saint Paul : qui nous séparera encore de l’amour du Christ.

De gauche à droite, le Père Bienvenu Fambio, le Père Carlos Rommel et le Père Ferdinand Degroote
Les trois Prêtres scheutistes qui ont concélebré la messe du Jubilé d'or.
 

Cher Confrère Carlos, le Seigneur vous a bénis, et comme le grain de moutarde, dans l’humilité, la simplicité, avec le sens de sacrifice, petit à petit vous avez semé et le Seigneur a fait croitre le fruit de votre labeur. Les œuvres que le Seigneur a réalisé à travers vos mains sont visibles et témoignent de votre amour et le sens d’abnégation combien évangélique envers le Peuple de Dieu dont la charge vous a été confiée.  

Une maman fidèle en train de festoyer en sa manière le jubilé d'or, avec le "Vous vous zela" naturel, la corne d'une grande antiloppe
 

Cependant,  au delà de tous ces grands et imposants bâtiments, qui un jour s’écrouleront comme toute œuvre humaine, vous avez été co-constructeur avec le Seigneur Jésus, verbe incarné et image visible du Dieu vivant.  En suivant les directives et les priorités missionnaires de notre Congrégation, vous aviez manifesté un souci particulier envers les Pauvres de Jahvé en général et de la jeunesse en particulier. Vous vous êtes dédiés corps et âme pour l’édification d’une nouvelle humanité : audacieuse, consciente et entreprenante.

Au début de la préface
 

Prêtres, religieux et religieuses, Laïcs engagés avec les différentes responsabilités et différents titres académiques (Médecins, journalistes, ambassadeurs, ministres, officiers supérieurs, Avocats, Magistrats et j’en passe. Tous nous avons été formés dans votre école de vie et d’une certaine manière de votre philosophie. Au nom de toute cette jeunesse dont je  ne peux me soustraire car j’en fais parti, nous vous disons tout simplement et humblement merci.

 

Bien cher P. Carlos, nous sommes très fascinés par le destin singulier dont le Seigneur vous a fait grâce : Un parcours impressionnant. Vous serez d’accord avec moi que vous êtes le choix exceptionnel de Dieu. Comme missionnaire de Scheut, votre parcours se résume en deux points : La verticalité de la foi et l’horizontalité de la praxis de cette foi.

Le Père Fambio pendant son allocution
 

·         En ce qui concerne la verticalité de la foi. Vous êtes une personne tournée vers la parole de Dieu qui prend suffisamment le temps de lire, de méditer et de prêcher la parole en temps, entre temps et à contre temps.

·         L’horizontalité de votre foi se manifeste comme celui d’un apôtre engagé dans la transformation de notre société (Ecole, Hôpital, Atelier, …)

 

Bien Cher P. Carlos, je ne pense pas dire plus car le livre qui vient d’être publié depuis hier sur votre biographie en dit presque tout.

 

2. L’insertion de notre Congrégation dans le diocèse de Lisala, précisément ici à Bumba

 

Au peuple de Dieu qui est dans le diocèse de Lisala et plus précisément dans le territoire de Bumba, j’ose croire et je m’engage à affirmer que nous avons reçu le meilleur. Nous avons été bénis par la présence du Père Carlos Rommel qui est devenu un de nôtre pour toujours. C’est pourquoi nous disons merci au Seigneur pour ce don.

 

Son excellence Monsioeur Geoffroy Liedekerke,
Ambassadeur de l'ordre Souverain de Malte
présent à la messe. 
Cependant, il est grand temps que nous puissions assumer comme les notre, les œuvres que le Seigneur a réalisé à travers le P. Carlos tout en les considérant comme notre patrimoine spirituel, intellectuel et culturel. Un patrimoine est toujours considéré comme quelque chose de sacré, respecté et qui exige notre protection.

 

S’il s’avère vrai qu’un patrimoine est sacré, il appert qu’on ne peut pas en faire n’importe quoi, ni s’en approprier pour un intérêt particulier et égoïste. Nous devons veiller à la prise en charge de ces œuvres. Nous devons également veiller à la qualité morale, spirituelle  et intellectuelle du personnel qui s’y engage. Jamais la négligence, jamais le chemin facile, jamais la corruption, jamais le contre témoignage. Vive le travail bien fait, le sens d’abnégation, et la compétence.

 

C’est désormais notre devoir et j’ose croire que nous avons un laïcat adulte et mur, responsable et engagé pour y veiller.

 

3. L’avenir de notre mission dans le diocèse de Lisala

 
 
Le Père Ferdinand Degroote, Curé de la Paroisse B. Bakandja de Lisala. Il constitue avec le Père Carlos, y compris Monseigneur Louis Nkinga, les seuls prêtres Scheutistes encore au diocèse de Lisala. 



Chers frère et sœurs,

 

Les dernières dix années, notre Congrégation en générale et notre Province en particulier, éprouve d’énormes difficultés en personnel et en finances. Beaucoup des confrères ont pris l’âge, les vocations ad extra vers l’Afrique se font de plus en plus rares. Il suffit de voir notre actuelle répartition en personnel :

 

·         A Bumba : Un seul confrère, Carlos Rommel

·         A Lisala : deux Confrères, dont un prêtre et un Stagiaire

·         A Gemena : Trois Confrères prêtres dont un vient d’être ordonné récemment

·         A Kangu, dans les Bas Congo : deux Confrères Prêtres

·         Au Lac Maindombe, deux Confrères : Un frère et un Prêtre

 

Ce tableau pourrait répondre à certaines questions qui nous ont été posées plusieurs fois ou à mes Supérieurs (Général et provincial) sur l’avenir de notre mission ici à Bumba. D’une manière solennelle, je vous rassure que notre souhait le plus juste et humble est que Bumba ne soit pas lâché aussi longtemps qu’il y aurait un Confrère cicm disponible. Nous souhaiterions  rester à Bumba aussi longtemps qu’il y ‘aurait un cicm disponible pour y travailler en suivant les directives et orientations pastorales du Diocèse de Lisala et les priorités missionnaires cicm de la province de Kinshasa.

 

En outre, pour élucider les esprits ici présents qui m’auraient demandé, serait-il vrai que le Père Carlos part de Bumba juste après son jubilé d’or ? Ma réponse est simple : c’est non.  Je vous rassure, qu’en partant de Kinshasa, aucune décision n’a été prise pour retirer le Père Carlos de la Paroisse Notre Dame de Bumba. Je vous rassure aussi longtemps que le Seigneur lui prête la santé physique, morale et spirituelle, aussi longtemps que l’ordinaire du lieu, acceptera qu’il continue à travailler dans le diocèse de Lisala, nous comme Congrégation nous ne sommes pas prêts à retirer le P. Carlos pour le moment.

Le Père Ferdinand remet à son Confrère le Père Carlos Rommel la bénédiction papale de sa Saintété le Pape Bénoît XVI à l'occasion des 50 ans de vie missionnaire et sacerdotale du Père Carlos Rommel
 

Chers frères et sœurs, au terme de cette allocution, nous profitons de la présence de l’Ambassadeur de l’Ordre Souverain de Malte et de la famille du P. Carlos pour remercier la Belgique d’avoir donné à l’Eglise universelle ce vaillant missionnaire et pour avoir contribué matériellement  à l’œuvre missionnaire des Scheutistes pour son installation ici en République Démocratique du Congo.

 

Louange au Seigneur pour le beau temps qu’il nous a offert en ce jour de fête et de joie,

Que Dieu bénisse et protège la CICM, ses collaborateurs et ses bienfaiteurs,

Que le Seigneur bénisse et protège l’Eglise du Congo et de Lisala

Que Yaweh bénisse et protège notre cher et beau pays, la République Démocratique du Congo !

Bonne fête à tous, je vous dis et je vous remercie

Fait à Bumba, le 06 janvier 2013

Bienvenu Fambio, cicm

Secrétaire Provincial

                                                                           Transmis par Antonio Lisuma

 

 

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire