samedi 12 janvier 2013


MESSE SOLENNELLE DU JUBILE D’OR SACERDOTAL

DU REVEREND PÈRE CARLOS ROMMEL
L'entrée

          « Quelle que soit la longueur de la nuit le soleil finira par apparaître » dit-on. Aujourd’hui dimanche 06 janvier 2013 le soleil a apparu. Le jour « j » longtemps attendu par les paroissiens de Notre Dame de Bumba et autres chrétiens  est finalement venu,  le jour du Jubilé d’or sacerdotal du Révérend Père Carlos Rommel, le Jubilé qui a fait vibrer la paroisse Notre Dame de Bumba depuis deux semaines des festivités marquées au rythme de diverses manifestations, tournoi de football, caravane à travers la cité de Bumba, soirée culturelle, danse et lutte traditionnelle...

 

          Une grande messe solennelle a eu lieu ce dimanche 06 janvier 2013 au stade Mobutu de Bumba (terrain de football situé à côté de l’église Notre Dame) de 08 heures à 13 heures, dite par le Révérend Père Carlos, le Curé Doyen du doyenné de Bumba, qui célèbre ses 50 ans de vie sacerdotale et missionnaire, et où plus de 8000 personnes ont pris part.


Plus de 8000 fidèles pendant la messe
 

          Le père Carlos lui-même a dit la messe en tant que célébrant principal ; il était assisté de près de ses deux frères scheutistes, le Père Ferdinand Curé de la Paroisse Bakanja de Lisala et le Père Bienvenu Fambio Secrétaire provincial des Scheutistes en R.D. Congo, et de loin du Prélat d’Honneur, Monseigneur Jérôme Makila avec plusieurs autres prêtres du diocèse de Lisala et de Lolo, sous le regard « protecteur » des Leurs Excellences Messeigneurs Louis Nkinga Bodala et Ferdinand Maemba Liwoke, respectivement évêque du diocèse de Lisala et du diocèse de Lolo.

 
Les évêques Louis Nkinga de Lisala et Mgr F. Maemba de Lolo

 

          La messe était généralement du rite zaïrois, tel que le Père Carlos le célèbre d’habitude ; l’on pouvait constater notamment le kyrie après l’évangile, les intentions libres prononcées spontanément non par un seul individu mais par des chrétiens accoutumés, chacun à son tour, inspiré par un aspect de l’évangile du jour, une pratique observée depuis belle lurette sous la houlette de leur curé le Père Carlos Rommel, innovateur de certain « assaisonnement » spécifique : l’intervention des mamans catholiques après la première lecture, qui ont chanté la gloire de Dieu en interpellant les chrétiens à travailler pour Dieu ; elles ont entraîné le pas aux visiteurs belges qui, eux aussi, ont chanté la gloire de Marie après la deuxième lecture.
 
Le chant de la délégation européenne pendant la messe

 

          Après la lecture de l’évangile par le Célébrant principal le Curé Carlos Rommel, Monseigneur Jérôme Makila le Prélat d’Honneur a pris la parole pour expliquer l’homélie qu’il a résumée en deux points, d’abord l’évangile du jour, l’épiphanie, où il a stigmatisé le mauvais tour joué par Hérode quand il a tenté de tuer l’enfant Jésus, appela les mages de le lui renseigner et aussi pour avoir assassiné les petits enfants de moins de deux ans espérant du coup obtenir la mort du Messie. Monseigneur a donc mis en garde les chrétiens contre toute forme d’ « hérodisme » qui continue encore à sévir actuellement sous diverses formes.

Père Carlos
 
 
Mgr Makila Jérôme Prélat d'honneur
 
          Ensuite le Prélat a parlé de l’Officient du jour, le Révérend Père Carlos. Un belge devenu prêtre missionnaire scheutiste  en 1963, aussitôt il arriva au Congo dans le diocèse de Lisala où il presta dans quelques paroisses avant d’être affecté à Bumba en mai 1967. Il presta d’abord à la paroisse Saint André comme Vicaire et prêtre Itinérant de brousse à Bosambi avant d’être nommé Curé de la paroisse Notre Dame en septembre 1970. Il se mit sans tarder à organiser la paroisse jusqu’aujourd’hui. Un livre entier est consacré à la vie et aux œuvres du Père Carlos, déjà disponible à la paroisse Notre Dame de Bumba.

Remise des cadeaux
 
Remise de cadeau
          La messe s’est poursuivie avec le célébrant principal le Père Carlos Rommel. Les offrandes collectées pendant le credo étaient présentées au Père pendant l’offertoire par les jeunes paroissiens venus en deux rangées. Puis, c’était la remise des cadeaux. On pouvait remarquer un petit crocodile remis par les mamans catholiques.

Cadeau d'un petit crocodile au Père Carlos par les mamans catholiques
 

          Le « Kombo ya yo Nkolo » (Ton nom Seigneur), l’hymne des Bilenge ya Mwinda, était  chanté en chœur en lieu et place de « sanctus » par une quarantaine d’Abugaza (les Initiateurs) de presque toutes les promotions de « Bilenge ya Mwinda » (Jeunes de Lumière) issus de la paroisse Notre Dame et présents à Bumba pendant la messe.
Les Abugaza de la paroisse Notre Dame
 

          Vers la fin de la messe, plusieurs discours étaient prononcés : Monsieur Luc Mbombo, « Mokambi » et Vice-Président du Conseil paroissial Notre Dame a pris la parole pour remercier les invités et l’assistance pour avoir assisté à la messe. Il a parlé brièvement du Père Carlos et a présenté quelques invités européens venus assister à la fête du Cinquantenaire du Père Carlos.
Mokambi Mbombo Luc
 
La délégation européenne
 

          Monsieur Jean Maurice Koukou, le Ministre provincial des sports a, au nom du gouverneur de province de l’Equateur qu’il  représente,  félicité le Père Carlos pour la mission qu’il a accomplie pendant ses 50 ans de sacerdoce, et a mis en garde le monde sportif de Bumba, ceux qui sèment toujours la désolation par les jeux brutaux dans le terrain et qui sapent la bonne marche des activités sportives, en l’occurrence le football de Bumba. Il a enfin présenté pour la fête de cinquantenaire du Père Carlos les 200 casiers de bières offertes par le Gouverneur de province Monsieur Jean Claude Baende.

Mr J Maurice Koukou, ministre provincial des sports
          Monsieur Jos Rommel, le frère cadet du Père Carlos a alors pris la parole pour remercier d’abord son cher Grand-frère pour la mission qu’il a choisie de venir de si loin évangéliser le peuple de Dieu, à travers l’Afrique, à travers la R.D. Congo. Il a remercié la population de Bumba pour avoir accepté le message de Dieu apporté par son frère et aussi pour l’accueil combien hospitalier qu’ils ont réservé à leur égard. Il a enfin invité la population de Bumba de poursuivre et de fructifier les œuvres socio-culturelles initiées par son frère aîné Rommel Carlos.

Mr Jos Rommel, le frère cadet du Père Carlos Rommel
          Le Père Bienvenu Fambio a ensuite transmis les remerciements de la congrégation des Pères scheutistes ; il a expliqué aux chrétiens de Bumba la ferme volonté de quelques Pères scheutistes qui restent encore au pays de voir leur confrère Carlos continuer encore ses services d’évangélisation à la paroisse Notre Dame de Bumba, et a présenté au Père Carlos la bénédiction papale gravée en lettre d’or obtenue depuis la Cité de Vatican.
Le Père Fambio Bienvenu
Remise de la bénédiction papale par le Père Ferdinand au Père Carlos
 
 
 

          Ensuite, Monseigneur Louis Nkinga Bondala, Evêque du diocèse de Lisala, lui-même scheutiste comme le Père Carlos, a présenté à ce dernier le brevet de mérite pour les divers travaux de réalisation évangélique et de la promotion humaine intégrale.
Mgr Louis Nkinga Bondala, Evêque du diocèse de Lisala
 

Mgr Louis Nkinga remet au Père Carlos le brêvet de mérite
          Enfin, le mot final fut brièvement prononcé par le Père Carlos qui a remercié toute l’assistance, pour être venue si nombreuse prendre part à cette grandiose manifestation de jubilé d’or de vie sacerdotale et missionnaire ; il a estimé, en outre, que « comme les fidèles portent l’uniforme du jubilé ayant son effigie sur le don, ainsi il est lié à eux, à ses paroissiens de Notre Dame de Bumba, et il pense qu’il ne les quittera pas de sitôt.   

Petit mot de la fin par le Père Carlos
 

                                              Propos recueillis par Antonio Lisuma

Aucun commentaire:

Publier un commentaire