jeudi 10 janvier 2013


LA VISITE DE LA DELEGATION EUROPEENNE

 AU COMPLEXE SCOLAIRE NOTRE DAME

          Le complexe scolaire Notre Dame de Bumba, regroupant une école maternelle, deux écoles primaires ainsi qu’un Collège, écoles fondées par le Père Carlos, était dans l’enthousiasme de vivre ce vendredi 04 janvier 2013, de 08 heures à 11 heures, la visite massive et imposante de la délégation belge venue assister à la fête du cinquantenaire de leur frère, ami, oncle et parent le Révérend Père Carlos Rommel qui aura lieu le 06 janvier 2013.
Délégation Belge pendant la visite au Complexe scolaire Notre Dame.
           Quelques manifestations scolaires eurent lieu dans la grande cour de l’école primaire 1 Notre Dame en présence de milliers d’élèves sous l'encadrement de leurs enseignants, tant de la maternelle Notre Dame, des écoles primaires 1 et 2 Notre Dame que ceux du Collège Notre Dame.
 
          Tout commença par le chant de bienvenue par les élèves du Collège Notre Dame dont les mélopées disaient notamment : « Nous sommes très contents… Nous avons la joie de vous voir parmi nous, nous voulons le faire simplement en chantant. Soyez les bienvenus parmi nous, soyez les bienvenus… ».

Chant de bienvenue par les collégiennes
 

          Puis, les élèves de l’école maternelle Notre Dame entonnèrent  l’hymne national congolais, le « débout congolais » avant de céder la place au Préfet des Etudes du Collège Notre Dame, Monsieur Camille Lindimbe, qui traçant une brève historique du Complexe scolaire Notre Dame, la création de l’école primaire 1 Notre Dame en 1990 par le Père Carlos qui se souciait de l’éducation saine et intégrale de tous ces jeunes de Bumba qui l’appelaient « Père », ladite école progressa jusqu’au degré terminal et entraina d’office la création du Collège Notre Dame en 1996 qui, elle aussi, évolua d'abord en section scientifique math physique et puis en littéraire latin philo, (avec l’écart d’un an entre les deux sections)  jusqu’à présenter ses premiers candidats aux examens d’Etat de l’édition 2002.

L'hymne national chanté par les élèves de la matenelle Notre Dame

         Pour servir aussi les enfants venant de quartiers vastes de périphérique Nord de Bumba, le Père créa une deuxième école  primaire Notre Dame à la paroisse Saint Vincent en 2003. Sans oublier le degré de la maternelle que le Père a fondé plus tard en 2005 dans l’enceinte même de la paroisse Notre Dame pour les enfants de 3 à 5 ans.
 


Le Préfet des Etudes à gauche prononce son discours.
A droite on remarque monsieur Modandi Rodrigue.
          Puis vint le tour des élèves de la maternelle de présenter deux « scénettes » ayant trait respectivement à la ponctualité ou au respect strict de l’heure fixée pour entreprendre une activité quelconque, comme par exemple le respect de l’heure de voyage à bord d’un véhicule de transport en commun qui s’apprête à partir, et la promptitude ou la rapidité à réaliser un travail quelconque, comme par exemple venir s’asseoir sur un siège avant que l’autre l’occupe.
 


Jeux des enfants
          Ensuite, les collégiennes Grâce Makolongo et Fatou Mouthor déclamèrent des poèmes : « Alerte aux congolais » et « La prière quotidienne d’un collégien », respectivement pour l’éveil de la conscience du congolais qui semble patauger encore dans le sommeil du sous-développement dans tous les azimuts et pour l’imploration au Seigneur pour assurer protection, bénédiction et longévité au Père Fondateur du complexe scolaire, pour qu’il continue sans relâche ses œuvres du développement intégral des jeunes bumbatraciens .
La Collégienne Grâce Makolongo déclame son poème
(voir le poème en annexe en bas)

          L’ancienne collégienne Irène Baranga, lauréate de la section littéraire de la récente édition des examens d’Etat 2012, prononça son discours où elle fit  une brève lecture rétrospective des réalisations socio-culturelles du père Carlos à l’occasion de son jubilé d’or, et conclut « que le Père Carlos a accompli son ministère presbytéral en très bon père et mérite sous un tonnerre d’acclamations et d’applaudissements la cotation EXCELLENTE ».
La lauréate Irène Baranga
 

          Après elle, ses cadets collégiens et collégiennes entonnèrent l’hymne du Collège Notre Dame composé par d’autres anciens collégiens sous l’encadrement du professeur Rodrigue Modandi, celui-là même qui fait la modération des manifestations.

          Puis, c’était le tour de remise de quelques cadeaux : des fruits, des œufs et un poulet…, offerts par les personnels du Complexe scolaire Notre Dame.
Cadeau de cacahuète

          Ensuite, les frères Rommel prononcèrent leurs discours pour clôturer la cérémonie. Le Père Carlos Rommel, frappé par les mots de gratitude combien louables et encourageants prononcés par les collégiens et leur préfet des études, remerciant les organisateurs desdites manifestations ainsi que les élèves ;
Discours de Mr Jos Rommel, le frère du Père Carlos Rommel


Monsieur Jos Rommel, le frère benjamin du Père Carlos, apprécia l’importance de la réalisation des infrastructures scolaires, comme celles du complexe Notre Dame que vient de réaliser son frère, et les qualifie comme étant le cadeau le mieux contributif au développement et à la promotion de la jeunesse congolaise et qu’il est souhaitable que la population de Bumba veille à la continuité de cette œuvre socioculturelle.
Visite dans la salle informatique

          Enfin, la délégation a visité la salle de l’informatique du Collège Notre Dame.

                                                                        Propos recueillis par Antonio


ALERTE AU CONGOLAIS

 

Congolaise et congolais

Les glas d’alerte ont sonné pour nous

De nous réveiller afin d’agir

De nous lever et de prendre en mains sûres.

Le destin de notre beau pays le CONGO.

 

Congolaise et congolais

Le temps de nous lever a sonné

C’est un temps décisif

C’est un temps d’éveil de conscience

C’est temps de révolution d’éducation

Bases et socles de tout développement

C’est un temps de mettre fin à toutes les antivaleurs

Obstacles à toute cohésion 

 

Congolaise et congolais

Le temps de nous assumer a sonné

C’est le temps de débats républicains et constructifs

C’est le temps de concordance de nos divergences

C’est le temps d’harmonie et d’accords

De nos violons 

C’est le temps de regarder tous dans la même direction

De cultiver de bonnes mœurs

Par rééducation profonde de nos valeurs.

 

Congolaise et congolais,

Le destin de ce pays est aux mains de la jeunesse

Espoir comme désespoir de lendemain .

 

Collégiennes et collégiens

Ce germe d’éveil de conscience

Ce germe de lutte acharnée contre les bassesses

Communément appelées ANTIVALEURS :

Le viol, la  corruption, la fourberie,

Le client alisme, le favoritisme et consort…

Ce germe-là, le R.P. Carlos nous les a infusés

Par l’éducation.

 

Collégiennes et collégiens,

Ce germe- là, chacun de nous

L’incarne et l’habite sûrement

Hélas I L’incarner, l’habiter ne suffisent pas

Mais le vivre vaudrait mieux

Car on ne pourrait juger, évaluer quelqu’un

Que par ses empruntes, ses réalisations.

 

C’est ce qui fait aujourd’hui la fierté du R.P. Carlos

Ses œuvres parlent, crient et font vibrer

C’est la mise en application

De sa haute et lointaine éducation

Reçu à ROESELARE, sa ville natale

En passant par jambes Bruxelles, Léopoldville,

Lisala pour s’immortaliser à Bumba

 

RP Carlos soyez-en fier

Votre jubilé d’or est une grande réussite

Votre jubilé d’or est un grand événement

Votre jubilé d’or est un coup de Klaxon

Qui a éveillé et réveillé nos forces

C’est une interpellation pour chacun

De nous tous collégiennes et collégiens

D’essayer, tant soit peu, de suivre

La trajectoire humaniste nous tracée

 

Vive le RP Carlos

Vive son jubilé d’or

Jonché de fruits délicieux

 

 

                                                Poème écrit et déclamé par Makolongo Grâce de la 5ème HL

 

                                                Correcteur : Mr Rodrigue Modandi

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire