dimanche 12 juin 2016

Adieu Anastasie Ligbagba !


La mort de la Bibliothécaire Anastasie Ligbagba

Anastasie Ligbagba
          Le Collège Notre Dame de Bumba vient une fois de plus, après la mort du préfet Alobe Espérant, de perdre un de ses personnels, en l’occurrence, la bibliothécaire Anastasie Ligbagba. Cette dernière vient de succomber quelques minutes après son intervention chirurgicale ce vendredi 27 mai 2016 vers 16 heures à l’hôpital Notre Dame de Bumba.
          En effet, Anastasie souffrait depuis son enfance d’une maladie qui l’a rongée durant presque toute sa vie. Mais, à cela s’est ajoutée aussi une autre maladie liée à la perte de sang, due à un trouble de myome au niveau de l’utérus et de l’appendicite.
          Née le 25 mai 1973 à Mbandaka, Anastasie Ligbagba est la fille aînée du père Gabriel Mako, originaire de la localité Yamolengo du groupement Yambao, dans le secteur de Molua, et de la mère Caroline Mabonge, desquels sont aussi nés 3 filles et 2 garçons.
          Après ses études primaires à Mbandaka, elle vient avec ses parents s’installer à Bumba, et débute les études du secondaire à l’internat Ebongisa de Lolo avant de venir s’inscrire au Lycée Salongo où elle évolua jusqu’à obtenir le diplôme d’Etat en pédagogie générale en 1994. 


          Anastasie avait aussi une vie de consacrée à Dieu ! Cette vie a commencé dans le groupe  des jeunes appelé Bilenge ya Mwinda, où elle a suivi avec succès toute l’initiation pour devenir Abugaza, c’est-à-dire initiatrice des « jeunes de Lumière ». C’est dans ce groupe des jeunes chrétiens qu’elle a reçu la discipline et l’amour du travail bien fait pour les autres qui l’ont toujours caractérisée tant au cours de sa prestation à la bibliothèque qu’au sein de groupe des jeunes qu’elle initiait aussi.
          Après l’obtention de son diplôme d’Etat, Anastasie tenta de poursuivre des études universitaires à Kinshasa, mais, elle se buta aux problèmes d’ordre financier,  et regagna Bumba en 2005, après n’avoir achevé que le premier graduat en hôtellerie. Elle réussit à asseoir de l’ordre et de la discipline dans la bibliothèque du Collège Notre Dame qui sert aux élèves, aux enseignants et à d’autres personnes.  
          Anastasie s'en va alors que sa famille, le Collège et le groupe des jeunes de Lumière (Les Bilenge ya Mwinda) avaient encore grandement besoin d'elle..., pour le noble service qu'elle ne cessait de leur rendre. Que son âme repose en paix





                                                                                Antonio Lisuma

Aucun commentaire:

Publier un commentaire