mardi 14 décembre 2010

Paroisse

Troisième dimanche de l’Avent

Isaïe 35,1-6a, 10                           Jacques 5,7-10                       Matthieu 11,2-11

Des temps de Noé, tout le monde travaillait, mais seul  Noé est pris, se sauve et tous  les autres se noient.. Voulos-nous être pris, ou nous voulons  faire nous-mêmes  notre bonheur ? Alors … on se noiera si l’on veut faire son bonheur.(premier dimanche)
Le Christ nous implore : « aidez les malheureux, les pauvres, les veuves » pour ne pas se noyer.(deuxième dimanche)

Aujourd’hui, Isaïe dans un temps turbulent promet au peuple un monde  paradisiaque.  Dieu aussi, depuis le commencement du monde ne nous  promet que la même chose. A Abraham il dit : « je veux te donner une belle prospérité et de l’abondance et un grand pays et  aux deux autres patriarches Isaac et Jacob il promet la même chose. A Moise il parle de la même façon aussi à David et à Salomon. Mais toutes ces promesses ne se réalisent pas, puisse qu’à cause des hommes. Les prophètes reprochent aux dirigeants  leurs mauvaises gérances, mais personne ne change sa conduite.
Dans l’Evangile, Jean Baptiste est en prison parce qu’il a reproché à Hérode  sa mauvaise conduite. Rien de nouveau dans le monde. De la prison il envoie ses disciples à Jésus : « C’est toi le sauveur, ou il faut attendre un autre » ?? Et le Christ de répondre : « les aveugles voient, les estropiés marchent, les morts ressuscitent »  C’est tout.  Le Baptiste reste en prison et quelques jours après il sera, à cause d’une fille, décapité. Le monde continue avec ses affaires.
La famille de Jean et aussi  la population ont  imploré Jésus pour sauver le Baptiste, Quelques uns lui dirent, c’est ton frère, sauve le, sors le de la prison. Mais le Christ n’a pas répondu, …….Il est venu sur terre pour faire la volonté de son Père. « Donnez à la population une belle terre, de l’abondance, du bonheur »
Nous sommes tous appelés à faire la même chose,  à travailler pour un monde meilleur. Cessons donc de demander à Dieu des faveurs. Il n’en donnera pas par miracles.  Travaillons pour un monde meilleur chacun selon ses talents, sa profession.


Pendant la messe nous avons baptisé quelques enfants des parents mariés religieusement

Une intention de Mr. Misange Charles

Dans l’époque de St. Jean Baptiste il y a des gens qui se sont convertis, mais nous, nous continuons avec nos coutumes acquises : Nous nous obstinons à faire le mal, nous continuons à voler, et à piller les biens publics, nous nous enivrons du matin au soir, nous nous livrons à la pratique de débauche. A quant la conversion ?  Quand commencerons nous à travailler pour un monde meilleur ? Pour une Bumba meilleure Prions le Seigneur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire