mardi 15 novembre 2016

Pas d’éventaires sur les voies urbaines stratégiques de Bumba, décide l’autorité urbaine.


Pas d’éventaires sur les voies urbaines stratégiques de Bumba, décide l’autorité urbaine.
Les étalages démolis
          « Les malheurs des uns font les bonheurs des autres », dit-on. Cet adage a frappé le lundi 14/11/2016 aux environs de 12h30’ les petits négociants ou détaillants du marché central de Bumba ainsi que tous les autres marchands qui s’installent habituellement le long de la route Manga jusqu’à l’Avenue du fleuve. Surpris, les pauvres marchands ont soudainement assisté à une scène angoissante pendant laquelle ils ont vu leurs éventaires en train d’être brisés, détruits et complètement démolis par quelques éléments de la police qui les ont également contraints de déguerpir et de ne plus revenir sur cette voie urbaine. C’est sur l’Avenue Mbandaka que l’opération a démarré  et elle a continué jusqu’à l’Avenue du Fleuve où quelques étalages ont été aussi balayés pour qu’elle se termine à côté de la résidence de l’Administrateur de territoire.
Le démolissage sur la route Manga
          Tristes, angoissés, inquiets, les délogés prient les autorités urbaines de pouvoir les aider à trouver une solution à ce dilemme qui vient de les secouer inopinément. Lors de l’entretien que nous avons eu avec quelques-uns, ils se sont exprimés en ces mots : « Nous sommes totalement confus de cette façon d’agir de nos autorités provinciales et urbaines ; avant de nous expulser, ils devaient nous aviser  afin que nous trouvions des dispositions et des places où nous pourrions nous installer. Où irons-nous ? Que deviendrons-nous ? Comment allons-nous nourrir, vêtir nos enfants et leur payer les frais de scolarité? Parce que nous ne vivons que de notre petit commerce. Nous leur demandons de nous aider dans cette situation si difficile. »

           Bienvenu Balomao

Aucun commentaire:

Publier un commentaire