mercredi 8 juin 2011

Evénement

Une équipe d’expert de la SNEL à Bumba
        
          Une équipe d’experts de la SNEL (Société Nationale d’Electricité) dirigée par l’Ingénieur Mécanicien Lambert ENGWANDA MONGANZIMBI, Directeur Attaché à la Direction nationale des équipements de la SNEL, vient de terminer un séjour d’exploration et de recherche sur la faisabilité des projets de construction de la Centrale hydroélectrique sur la rivière Molua et de la construction d’une centrale thermique à deux combustibles, le biocarburant (huile de palme) et ou le diesel, capable de produire 5 mégawatts, puissance suffisante pour alimenter toute la cité de Bumba et ses industries.
Monsieur Lambert Engwanda

          En effet, la SNEL qui a déjà fait des recherches sur ces projets, les poursuit de nouveau pour résoudre l’épineux problème énergétique à Bumba par les solutions nationales et locales.
          En ce qui concerne le niveau national, la SNEL a déjà fait des études pour acheminer l’énergie de Mobayi à Bumba via Businga et avec possibilité aussi d’avoir une ligne de secours venant  d’Abuzi (toujours la même électricité de Mobayi) via Salongo, Yandongi, Yamaluka, Ebonda, Bumba.
Le "NSEL" de Bumba

          Pour la solution locale, la SNEL, étant donné que Bumba se trouve dans un milieu où l’on trouve facilement la palmeraie, elle envisage de procéder à l’utilisation des biocarburants en base de l’huile de palme, qui fait partie des énergies renouvelables.
Tout est détôlé

          Une deuxième solution locale, la SNEL a découvert un site grâce à l’apport des Ingénieurs locaux au niveau de Yamagua (Yambilia), à quelques neuf kilomètres de Bumba sur la rivière Molua, où la SNEL compte poursuivre les études afin de déterminer la faisabilité de projet de construction d’une micro centrale hydroélectrique pour alimenter la ville de Bumba. Cette variante pourrait être la meilleure dans l’immédiat parmi les solutions envisagées par la SNEL. Pour cette éventualité, une autre équipe forte d’experts de la SNEL sera attendue dans ce domaine pour la récolte des données afin de fixer les idées sur ce que la SNEL fera exactement sur le projet Molua.

et l'ancien moteur dénudé

          Les experts de la SNEL ont constaté que la ville de Bumba a une superficie à ce jour de plus au moins 54 km² ; une telle ville a besoin de l’énergie électrique en permanence pour garantir son développement harmonieux. Le besoin de la ville en énergie électrique se situe entre 5 à 8 MW (mégawatt) pendant que les possibilités explorées par des solutions locales limitent la puissance entre 2 et 5 MW, d’où l’idéal pour régler les problèmes énergétiques de Bumba demeure la solution nationale, celle de l’acheminement de l’énergie de Mobayi Mbongo. Mais en attendant, la SNEL dotera Bumba à court terme d’une source de production en électricité par la solution locale.
          Etant donné que le coût des matériels est très élevé, la population est appelée à respecter les patrimoines de la SNEL, qu’elle ne se livre pas comme font certains malfrats à piller les câbles électriques sur l’ancien réseau  électrique et même l’actuel…

                                                                                 Propos recueillis  par  Antonio Lisuma

La rédaction

Bumba a déjà reçu beaucoup de différentes délégations concernat "son éclairage"
Espérons une bonne suite.
L'espoir fait vivre.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire